::  :: Ardreven :: Ashoria :: Dancing Bar Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lorsque la faim est à la porte, l'amour s'en va par la fenêtre. | Lyssa
Invité
Invité
Depuis qu’il s'étais éteint, tu ne cessais de vagabonder sur l'immensité de ce territoire qui semblait être désormais tiens. Tu n'avais plus ce toît au dessus de la tête, comme plus aucune gamelle à pourlécher. Tu étais redevenue à l'état sauvage sans plus aucune figure d'autorité quelconque. Tu s'entais la solitude te caresser l'échine comme la faim pourfendre ton estomac. Tu avais trop attendu et voilà qu'aucune force ne semblait vouloir t'aider à chasser proie facile.

Tu vagabondais sur deux pattes qui semblait vouloir t’abandonner, cependant, museau au vent une douce odeur te poussait à avancer. Tu connaissais assez le monde des humains pour savoir que toute source de nourriture facile se trouverait sur ce chemin, celle des habitations citoyennes. Tu étais le reflet même du chien loup de saarloos avec ton pelage au reflet roux qui laissait perplexe les habitants t'apercevant.

Certain te percevait comme un chien des rues les plus banales, une bête sauvage ayant quitté ton territoire ou même l'une de ces créatures peuplant l'île. Tu te contrefichais pourtant du vis-à-vis d'autrui et parcourrais les chemins que tes pattes entreprenaient.

Bientôt, dans les rues peuplées d'humain, tu te contentais de gronder face à ceux qui semblaient un peu trop curieux à ton égard, tu ne voulais être approché en cet instant ou tes yeux commençant à te jouer des tours et que ton estomac te faisait souffrir le martyre. La poubelle ? Il en était hors de question... l'odeur que tu suivais était bien trop intéressante mais, qu'était-elle ? Toi qui étais habituée à la viande, et au bouchée canine.

La voilà qui était de plus en plus forte... en direction d'un bar ou l'odeur s'envolait à travers l'une des fenêtres ouvertes. C'est à nouveau que ton estomac se serra et tu flanchas dans un couinement désinvolte, alarmant quelques humains qui semblaient blessés de te voir ainsi, le pelage sale et les pattes souiller de boue. Tu te redressas cependant, suivant les maux de ton estomac jusqu'à cette fameuse fenêtre.

Te redressant sur les pattes arrières, tu étais assez grande sous cette apparence pour entrevoir la nourriture dite; un gâteau. Qui sait si cela était bon à manger, mais, ton estomac lui ne ferait aucune différence. Un jappement t'échappa alors que ton museau passait à l’intérieur de la cuisine.
Ven 5 Oct - 20:54
Revenir en haut Aller en bas
Grecque
avatar
Date d'inscription : 22/09/2018
Messages : 79
Drekels : 146
Je suis : propriétaire d'un bar et fleuriste
Mon Gamma est : pendentif en coeur avec une grenade
On m'appelle : Perséphone
Je possède le pouvoir de : fertilité végétale
J'ai prêté allégeance aux : gardens
Je suis d'origine : grecque
Grecque
Alyssa avait passé la nuit au bar dans le canapé lit de fortune qu’elle avait acheté. Au départ c’était juste pour les fins de soirée où soit elle ou soit Angel était fatigués. Elle s’était endormie en t-shirt et dessous, elle était encore dans les effluves de cette fin de soirée où elle avait un peu trop bu.

Elle alla dans la cuisine du bar où elle avait aussi pris soin d’installer une cafetière et un four. Elle avait envie de faire un gâteau pour son petit déjeuner. Elle avait fait un gâteau aux poires, elle avait envie de se faire plaisir pour une fois. Elle fit le gâteau et elle le fit refroidir sur le rebord de la fenêtre.

Alyssa était partie en direction des vestiaires, elle était en train de se laver quand elle entendu des jappements. C’était la première que ce bruit se fit ressentir dans le quartier, elle n’avait pas peur des chiens. Mais elle était très étonnée, elle sortit de la douche et elle prit une tenue qu’elle avait de rechange dans son casier. Il s’agissait d’une petite robe noire classique avec des dessous assortis, elle enfila les escarpins qu’elle avait mis la veille au soir.

Elle alla en direction de la cuisine c’était de là où le bruit se faisait entendre. Elle rentra dans la cuisine et remarqua juste un chien. Elle ne l’avait jamais vu par ici, elle était presque étonnée de le voir par ici.


code dialogue :
 

u.c
Dim 7 Oct - 16:01
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Il était désormais bien proche de ce museau qui était le tien. Tu humais le parfum de la denrée, son doux parfum alléchant te rappelant un fruit. Oui, tu pouvais très bien le deviner à cet instant ; il était question d'un gâteau aux poires encore un peu chaud. Tu te léchais les babines ; bien que n'appréciant guère les choses sucrées, tu mourrais de faim et l'humain ayant laissé ce festin au bord de sa fenêtre était sans doute un idiot.

Tu claquas une nouvelle fois de la mâchoire quand ta truffe s'initia dans la pâte cuite. Tu jubilais et bien que de rester ainsi debout sous cette apparence était désagréable, tu te forçais une nouvelle fois à t'appuyer sur la pointe de tes pattes, la gueule grande ouverte, tu t'apprêtais à croquer.

C'est alors que les deux oreilles au-dessus de ta tête se mirent à faire volte-face, un bruit avait été entendu. Dans un grognement, tu t'attendais alors à voir un humain surgir par-delà la vitre, mais avais-tu au moins assez de force pour le terrifier ? Tu mourrais de faim, la question n'était que de manger... Sans doute, l'humain essayerait de te chasser, peut-importe, tu étais bien plus forte que ça.

C'est alors sans aucune retenue, que tu croquas à l'intérieur du gâteau, une grosse part dans la gueule, tu étais retourné sur tes quatre pattes, certains morceaux tombant à même le sol. Tu les léchais alors, aucune miette ne restant sur le parquet de microbe.

Il était bon bien que tu semblais répugnée de l'arrière-gout de celui-ci. Le goût métallique auquel tu étais habituée était bien meilleur... Et cette odeur qui traînait dans les parages, tu avais envie de chair. Te te redressa une nouvelle fois pour prendre de nouveau du gâteau et voilà qu'une humaine basanée se présentait à toi. Tu te mises à grogner férocement en claquant de la mâchoire, de la bave s'échappant de cette dernière au fur et à mesure que tu jappais.

La queue haute, tu montrais alors que de par ton instinct, tu estimais dominer la situation. Les oreilles haut et droites sur la tête, tu me mises à grogner d'autant plus. Sur tes quatre pattes, tu reculas alors de la fenêtre, prenant une certaine distance avant de foncer en direction de cette dernière. Surélevant ton arrière-train, tu bondis à travers cette dernière, apparaissant dans la cuisine de la jeune humaine.

Si ton gamma fonctionnait, tu serais désormais au-dessus d'elle, sous une apparence humaine la main sur sa gorge. Sinon, devant-elle, protégeant le gâteau qui était ton seul festin de la journée.
Dim 7 Oct - 17:03
Revenir en haut Aller en bas
Compte Fondateur
avatar
Date d'inscription : 20/05/2018
Messages : 241
Drekels : 577
Compte Fondateur
Le membre 'Savannah Matthews' a effectué l'action suivante : Réalisation de votre pouvoir


'Lancement de pouvoir' :


Merci de ne pas envoyer de MP sur ce compte!
Dim 7 Oct - 17:03
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: