:: Archives RP :: Archives RP Abandons Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Tumbled like it was stone - Antonio & Katheryne -
Invité
avatar
Invité
Tumbled like it was stone
Antonio & Katheryne
« Thought we built a dynasty that heaven couldn't shake. Thought we built a dynasty like nothing ever made. Thought we built a dynasty forever couldn't break up »
Le bruit des sous qui tombaient, des roulettes qui annonçaient les gagnants ou les perdants. Le cliquetis des jetons à la table des pokers. Tous ces bruits le rendaient extatique. Il adorait voir dans son bureau, les gens qui râlaient ou qui s’extasiaient. Il aimait voir les gens euphoriques, semblant se complaire dans ce chaos. Il eut un petit sourire en ayant une soudaine envie d’animer encore plus le casino mais il devait se tenir, se maintenir. Non, il n’allait pas faire d’esclandre, ni trop de bruits. De plus, il avait un rendez-vous plutôt important. Comme si, devenir humain n’était pas aussi humiliant, son père lui avait donné un dossier médical que les médecins devaient surveiller.  De l’hypertension ou un truc du genre. Bref,  Antonio ne pouvait pas aller s’amuser comme il aimait le faire et devait rester dans son bureau, travaillant d’arraches-pieds pour faire fonctionner ce petit casino qui commençait peu à peu de faire sa réputation sur l’île. Pauvre ou riche, tout le monde était bienvenu dans son casino tant que les gens avaient assez d’argent et de temps à perdre. Tapant frénétiquement sur son ordinateur pour envoyer un mail à un de ses fournisseurs, Antonio attendait patiemment son rendez-vous avez le médecin qui devait faire son petit bilan. Lui, il se sentait en bonne santé mais apparemment, il ne l’était pas. Le mal envoyé, Antonio décida de fumer une petite cigarette tout en fixant les caméras de surveillance du casino. Des jolies femmes qui hurlaient de rire, d’autres pleuraient en embrouillant leurs maris penauds. Des croupiers faisaient tourner la roulette tandis que les clients ressentaient du stress ou un énorme suspens.  Sa secrétaire finit par rentrer et lui dire que son rendez-vous était arrivé.

-Fais-la rentrer, déclara-t-il en s’assurant dans son miroir qu’il était parfait.

Vêtu d’un costume Armani noir, d’une chemise et d’une cravate d’un violet prune. Antonio avait tout l’air d’être un homme d’affaire avec son bouc bien taillé et ses cheveux noirs décoiffés dans un style affirmé. Il était parfait, s’asseyant dans un fauteuil tout en voyant le médecin rentrer. Une femme plutôt jolie et qui semblait se connaître.

-Bonsoir, déclara-t-il en enlevant sa veste et en relevant les manches de sa chemise.
   
(c) DΛNDELION
Ven 5 Oct - 20:56
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: