::  :: Flashback Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Two soul | feat. Alexis
Japonaise
avatar
Date d'inscription : 04/10/2018
Messages : 48
Drekels : 142
Je suis : une Vagabonde
Mon Gamma est : Une cicatrice autour du cou
On m'appelle : Inugami
Je possède le pouvoir de : Prendre une forme canine
J'ai prêté allégeance aux : REBELLIOUS
Je suis d'origine : Japonaise
Japonaise
Il frappait sur toi comme la foudre s’abattant sur une habitation quelconque. Il te répétait les mêmes mots sans cesse, son haleine puant l'alcool. Il était ton maître et par cette soirée, ton corps revêtirait sa couleur bleutée. Il le disait; tu n'étais pas assez féroce à son gout. Toi, oui toi qui n'hésitait aucunement à tuer de pauvre humain, des gardens... pour son plaisir propre. Il voulait t'affamer ce soir-là, tu avais l'habitude et mainte fois il avait appréciez-te de voir, suppliante de pouvoir déchirer de la chair pour te remplir l'estomac. Il te frappait encore et encore, tu gémissais de douleur sans pourtant dire aucun mot.

Finalement, sa pulsion du moment cessa et il s'enferma dans un coin de son bureau alors que tu étais encore vêtu de vêtement de routine, recroqueviller sur toi-même, le contour de son œil encore rougeâtre, l'une de tes lèvres comme ton arcade ensanglantée.

Caressant ton gamma, une cicatrice au niveau de ta gorge, tu t'échappais alors de l'appartement de l'homme et sachant très bien que ton retour serait certain. Tu aimais cet homme qui t'avait recueilli, malgré ce qu'il avait fait de toi. Dans un grognement rauque, les vêtements que tu portais tombèrent au sol alors que tu t'échappais, la brûlure de tes plaids t'arrachant des couinements. Tu mourrais de faim, et l'homme te punirait de nouveau en sachant que tu avais quitté l'appartement pour désobéir à ses ordres.

Tu parcourras les rues à faire les poubelles, essaye d'attraper quelque mulot pour finalement te perdre dans un endroit agréable. Dans la ville, un petit parc t'offrait une magnifique vue sur un lac ou la lune se reflétait. Tu te mises à l'observer là-haut, remuant la queue en souriant de tes babines ensanglanté. Tu te couchais finalement, hurlant à la lune à la recherche d'une âme.

Tu étais celle que l'homme avait façonné mais, en toi restait une personne... un animal bien plus que docile. Après un chant mélodieux, tu récupéras le mulot que tu avais gardé dans ta gueule le long du trajet, le croquant avec enthousiasme. Ce n'était pas grand-chose mais, bien assez pour te donner de la force.

Un bruit derrière toi attira finalement ton attention. Ta queue balayant le sol poussiéreux nerveusement, tes oreillers se couchaient le haut de ton crâne, un grognement s'échappant de ta gorge canine mais... cette odeur, ne t'était-elle pas familière ?


Sam 27 Oct - 23:00
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: