::  :: Cartes d'identité :: Nos Habitants Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Misho H. Varnaski
Mortel
avatar
Date d'inscription : 06/11/2018
Messages : 11
Drekels : 28
Je suis : fleuriste
J'ai prêté allégeance aux : HUMAINS
Je suis d'origine : Bulgare
Mortel
Misho Hyacinthe Varnaski

"Fiche d'identité"


Bonjour !
Je me nomme Misho Hyacinthe Varnaski. J'ai 24 ans. J'ai vu le jour le 22 février 1994. Je suis né sous le signe de verseau. Ma nationalité est bulgare. On me dit que je ressemble à Maksymilian Barczak. Je suis actuellement fleuriste. Les crédits des avatars sont: Svenja (Matthias)

"Mes particularités"

Tête blonde loin d’être petite, Misho a cet air un peu ailleurs, un peu distrait. Il a l’esprit qui se perd loin, loin, derrière ses boucles. Restreint, refermé sur lui-même, ses sourires sont discrets, ils sont timides, tant qu’il peut les contrôler. Le jeune homme ne possède pas l’apanage des voix qui s’élèvent brutalement, des grands gestes ou bien encore des émotions que l'on étale plus que de raison. Pudique au sujet de ce qu'il ressent, Misho n'est pas l'ami le plus extraverti cependant, ce qu'il ne montre clairement, il le transparait par des attentions, des inquiétudes.

S'il se perd aisément au fil de ses pensées, l'anxiété est une chose qui a tôt fait de le ramener sur terre - même brièvement -. A trop songer, Misho se noie, manque en recul qu'il tente, pourtant, de préserver. Alors, ses rêveries paraissent échappées sauvages, un besoin, un instinct, pour fuir la nervosité qui l'accapare beaucoup trop. Il arrive qu'on dise de lui qu'il est un enfant hanté par l'esprit d'un vieil homme et si, en effet, le bulgare semble bien plus jeune qu'il ne l'est en réalité, ce dernier possède une maturité que l'on ne peut omettre. Confident, conseiller, épaule sur laquelle se reposer, Misho ne craint pas d'offrir de son temps pour les autres, si ceux-ci sont patient avec lui. Au contraire, il en est heureux, même s'il peut paraitre bien lent. C'est comme une lassitude, un rêve lascif qui transpire de son être, quand bien même le jeune homme ne se trouve point somnolent. Il étire ses longs membres comme un chat et décide de façon arbitraire lorsqu'il est temps, ou non, de gestes tendres, sans jamais se départir d'une douceur réconfortante pour autant.

C'est une passion, cependant, qu'on ne lui soupçonne pas et qui fait battre le sang dans ses veines. C'est que son cœur tremble pour l'art et la nature, bien loin de ce à quoi sa famille l'avait prédisposé. Ainsi, le sujet lancé, il lui arrive de s'emporter, de déblatérer quand bien même il n'y aurait plus personne pour l'écouter. Quand il le réalise, ses joues brûlent et Misho ravale ses traits d'esprit en s'excusant.

Même s'il se dresse d'un fier mètre quatre-vingt trois, ce n'est pas ce jeune homme qui irait attirer l'attention sur lui. Sobre et heureux à sa manière, amoureux des motifs floraux comme une grand-mère, il cuisine les douceurs sucrées comme jamais ce qui, parait-il, ravit ses petites amies. ça et les grains de beauté qui s'amoncelle, autant sur son corps que son visage, une constellation éclatée à la surface d'une toile laiteuse. Qui sait, peut-être qu'à l'étincelle de ce regard brun qui tend au vert, le chérubin n'est pas aussi sage qu'il n'y parait.


"Il était une fois..."

Tout a commencé à partir d’un herbier. Tout a commencé avec ce simple livre.

Il y avait des étoiles, dans le regard de cet enfant, il y avait une joie absurde, celle qui ne trouve point de source. Il ne savait même pas ce que c’était, un herbier, c’est sa grand-mère qui le lui a expliqué en glissant les pages entre ses mains rondes. Pour le garçon, c’était comme lui confier un trésor, un trésor dont il serait fier.

Il en aura passé du temps, Misho, à coller son nez à toutes les plantes qui lui attiraient l’œil, un bouquin de reconnaissance des fleurs dans une main, des buvards dans l’autre. Ses premiers croquis gribouillaient l’anatomie complexe des orchidées, des iris et bien d’autres, annotées de noms, dates et lieu de récolte. Il va sans dire que les nombreux parcs de Sofia, sa ville natale, furent prises d’assaut par sa fraiche lubie et, quand Misho ne pouvait récolter, il se contentait de dessiner l’objet de son désir du mieux qu’il pouvait.
Sa sœur le trouvait mignon, avec sa mine curieuse et ce sérieux avec lequel l’enfant répertoriait ses découvertes. Son père, en revanche, considérait qu’il s’agissait-là d’une passion passagère, comme en ont bien souvent les jeunes garçons. Ils veulent faire un sport, puis un autre, pour finalement se perdre dans quelque activité artistique. Mais, Misho n’était pas de ce genre-là. Quand l’intérêt le prenait, il se plongeait dans la source de celui-ci comme un appel à la noyade et le tout, avec une application ridiculement sincère pour quelqu’un de son âge. Jamais il n’a été garçon agité ou n’a montré le besoin de faire preuve de force en défiant l’autorité. On dira qu’il passait beaucoup de temps auprès de sa grand-mère puis, lorsque cette dernière ne fut plus de ce monde, sa sœur. Tout du moins, jusqu’à ce que celle-ci parte à l’université. Malgré leur différence d’âge relativement notable, ils n’ont pas connu le genre de désagrément qu’une fratrie peut connaitre en son sein. Les disputes n’avaient pas leur place chez eux et tous deux s’affectionnaient sincèrement.

Néanmoins – l’âge, toujours, comme témoin – Misho avait d’autres fréquentations, des jeunes camarades de classe aux enfants des amis, collègues, de son diplomate de père. Et, si le blond se trouvait être relativement apprécié, il ne montrait pas non plus une réelle intention que d’intégrer un groupe d’amis. Ah, c’est qu’il était gentil, un bon compagnon de jeu – quoiqu’un peu trop sage au gout de certains – et quelqu’un qui acceptait de rendre service mais, il était toujours, d’une façon ou d’une autre, ailleurs quelque part. Ses passions ne faisaient pas l’unanimité et quand il venait à les partager, Misho se heurtait régulièrement à un mur d’incompréhension ou de gentille moquerie. Parmi les enfants riches aux ambitions flamboyantes et gâtés par la vie, le jeune Varnaski inspirait au calme et à la contemplation pour seul projet notable, aussi simple que cela.

Ce n’était bien évidemment pas de l’avis du paternel, qui désirait le meilleur pour ses enfants. Ainsi, si Misho a poursuivi le solfège – plus comme souhait d’une mère défunte que par réelle passion – il se vit forcé d’arrêter au profit de ses études. C’est qu’on ne fait pas du droit et des sciences politiques en jouant du piano (même si certain s’en sortent très bien au pipeau à son humble avis) et le garçon s’appliqua à contenter la figure d’autorité en place au sein de leur famille. Il ne prenait pas ses classes avec légèreté mais, trouva le moyen de se libérer un peu de temps pour de nouvelles activités qui avaient capturé son cœur. Après leur lecture, Misho s’était vu intéressé par la possibilité d’assister à une pièce de théâtre et le moins que l’on puisse affirmer, c’est que ce fut un véritable coup de foudre. Shakespeare et Beckett, pour commencer, avant que son amour ne se déclare pour les représentations des pièces antiques de Grèce. Pendant ce temps, son trait de crayon s’était affirmé auprès des fleurs qu’il chérissait et était passé à l’aquarelle, comme toujours plus de moyen que de transposer sur papier la beauté qu’il n’arrivait à partager avec des mots.

Avec tout ceci, Misho se sentait de moins en moins à sa place au milieu des futurs juristes et politiciens tirés à quatre épingles quand ils n’organisaient pas de somptueuses soirées où l’argent et l’alcool s’écoulaient de manière indécente. Les costumes trois-pièce de marque sont beaux et les filles, charmantes, mais non, ce n’était pas ce que le jeune homme voulait. C’est un prétextant vouloir étendre ses capacités qu’il fit accepter à son père qu’il étudie à l’étranger, toujours les sciences politiques dans un premier temps. Il y a une année qu’il passa en Italie et qui fut révélatrice de ses réelles envies et ce, malgré un dépaysement certain et une peine à l’idée de ne pouvoir être proche de ceux qui lui sont chers. En particulier, sa sœur qui s’était retrouvée dans une situation déplaisante. Une histoire autour d’un amoureux transi qui ne voulait pas la laisser tranquille, une sale histoire, au final. Mais, jamais Misho ne s’était senti plus libéré qu’en cette année, jusqu’à ce qu’il entende parler de cette île, si loin dans le pacifique.

Encore une fois, le même argument répété auprès de son père pour pouvoir prendre l’avion et s’installer pour ce qui aurait dû être une durée provisoire. Mais, cette occasion fut bien différente. Déjà, Misho abandonna définitivement ses études au profit d’une activité plus simple mais qui le contentait beaucoup plus – et son employeur fut bien surpris en demandant après ses références – et aussi, parce que dès qu’il eut posé le pied sur le sol de cet endroit, une impression profonde et indicible s’empara de lui. Comme s’il n’avait déjà plus envie de partir.

Comme s’il allait mourir ici.

"Derrière l’écran"


Votre pseudo : Charlie
Votre âge : 25 ans
Comment avez-vous connu le forum ?: En bondissant de partos en partos
Comment trouvez-vous le forum ?: Simple et attirant, aux nombreux panthéons ( vous avez bien failli me voir venir en égyptien )
Le recommanderez-vous à d'autres ?: C'est déjà fait



Jeu 8 Nov - 19:20
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t255-misho-h-varnaski http://caelesti-island.forumactif.com/t269-misho-h-varnaski-oh-la-belle-plante
Revenir en haut Aller en bas
Mortelle
avatar
Date d'inscription : 22/09/2018
Messages : 165
Drekels : 33
Je suis : Une Princesse en cavale
On m'appelle : Kaguya
J'ai prêté allégeance aux : Humain
Je suis d'origine : Japonaise
Mortelle
Oh mon dieu ! Il l'a fait ! Il à posté ! :o
Bienvenue, et ceux de façon officiel ! Bon courage pour le reste de ta fiche Smile


    La princesse de la lune
    Une femme vécut sur Terre. 
    Le rire, les larmes, la joie, la colère, 
    dans chaque instant de sa courte existence,
    elle rechercha l’éclat de la vie. 
    Parmi toutes les planètes, 
    Pourquoi avait-elle choisi la Terre ?

Jeu 8 Nov - 19:23
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t106-kaguya-h-tsukiko-une-beaute-lunaire http://caelesti-island.forumactif.com/t109-les-mesaventures-de-la-princesse-de-la-lune-kaguya-h-tsukiko http://caelesti-island.forumactif.com/t125-les-contes-de-la-princesse-de-la-lune-kaguya-h-tsukiko
Revenir en haut Aller en bas
Grecque
avatar
Date d'inscription : 13/07/2018
Messages : 257
Drekels : 376
J'ai : 29
Je suis : Médecin
Mon Gamma est : un diadème tatoué sur l'omoplate gauche.
On m'appelle : Héra
J'ai prêté allégeance aux : Garden
Je suis d'origine : Grecque
Grecque
Bah enfin ^^

Bienvenue parmi nous!


La jalousie est la sœur de l'amour, comme le diable est le frère des anges. Stanislas de Boufflers

HERA, DEESSE DU MARIAGE, GARDIENNE DE LA FÉCONDITÉ ET PROTECTRICE DU COUPLE
Jeu 8 Nov - 19:28
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t37-la-jalousie-est-un-vilain-defaut-sauf-pour-la-reine-hera http://caelesti-island.forumactif.com/t126-hera-et-son-entourage
Revenir en haut Aller en bas
Egyptienne
avatar
Date d'inscription : 21/09/2018
Messages : 56
Drekels : 148
Je suis : étudiant en Histoire de l'art et des symboles, et je travaille à temps partiel dans le Dancing Bar.
Mon Gamma est : une bague en or représentant deux serpents entrelacés.
On m'appelle : Heka, dieu égyptien de la magie et de la médedine, personnifiant le ka, la force vitale.
Je possède le pouvoir de : insuffler le Ka (pouvoir/énergie/souffle de vie) dans un symbole, une image ou un objet, et également de manipuler le Ka pour soigner les gens et d'absorber le Ka pour affaiblir les autres.
J'ai prêté allégeance aux : GARDEN
Je suis d'origine : égyptienne, mais officiellement je suis maltais.
Egyptienne
Bienvenue officiellement J'adore déjà ce que je lis .

(Ça me fait un petit coup au cœur de voir mes crédits sur ta fiche j'avoue )


Everything IS magic
ANAPHORE
Jeu 8 Nov - 19:59
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Grecque
avatar
Date d'inscription : 13/07/2018
Messages : 257
Drekels : 376
J'ai : 29
Je suis : Médecin
Mon Gamma est : un diadème tatoué sur l'omoplate gauche.
On m'appelle : Héra
J'ai prêté allégeance aux : Garden
Je suis d'origine : Grecque
Grecque
Coucou!

Où en es-tu?


La jalousie est la sœur de l'amour, comme le diable est le frère des anges. Stanislas de Boufflers

HERA, DEESSE DU MARIAGE, GARDIENNE DE LA FÉCONDITÉ ET PROTECTRICE DU COUPLE
Hier à 19:29
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t37-la-jalousie-est-un-vilain-defaut-sauf-pour-la-reine-hera http://caelesti-island.forumactif.com/t126-hera-et-son-entourage
Revenir en haut Aller en bas
Mortel
avatar
Date d'inscription : 06/11/2018
Messages : 11
Drekels : 28
Je suis : fleuriste
J'ai prêté allégeance aux : HUMAINS
Je suis d'origine : Bulgare
Mortel
Merci merci beaucoup à vous pour cet accueil ( et matt, allons, c'est bien normal ! )

et j'en suis que j'ai terminé Kath \o désolé d'avoir pris autant de temps !



― He fainted and fell


Aujourd'hui à 5:41
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t255-misho-h-varnaski http://caelesti-island.forumactif.com/t269-misho-h-varnaski-oh-la-belle-plante
Revenir en haut Aller en bas
Grecque
avatar
Date d'inscription : 07/09/2018
Messages : 128
Drekels : 20
Je suis : Le dieu Hermès
Mon Gamma est : Deux ailes tatouées sur mes deux chevilles
On m'appelle : Costa Nodros
Je possède le pouvoir de : Voler dans les airs, me téléporter, mentir avec aisance et voler n'importe qui sans me faire prendre.
J'ai prêté allégeance aux : Rebellious
Je suis d'origine : Grec
Grecque
Bienvenue un petit peu en retard mdr
Aujourd'hui à 8:42
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Grecque
avatar
Date d'inscription : 13/07/2018
Messages : 257
Drekels : 376
J'ai : 29
Je suis : Médecin
Mon Gamma est : un diadème tatoué sur l'omoplate gauche.
On m'appelle : Héra
J'ai prêté allégeance aux : Garden
Je suis d'origine : Grecque
Grecque
Tu es validé(e) !


Bienvenue à toi !
Caelesti a l'honneur de te compter parmi ses habitants !

Trop de perfection dans cette fiche! J'ai adoré l'histoire de ton personnage! Je l'ai trouvé très original. J'espère que tu te plairas parmi nous! Je t'invite à faire un petit tour ici si ce n'est pas encore fait. Sinon je te souhaite plein de belle aventure sur Caelesti!

Tu peux maintenant te rendre ici, pour t’inscrire sur nos bottins, tu ne voudrais pas qu'on te pique ton identité n'est-ce pas ?! Puis tu peux aussi venir ici demander un logement ou regarder dans les annonces si quelqu'un ne cherche pas un colocataire. N’hésite pas à venir poster ta fiche de liens pour t'intégrer au mieux dans la communauté de Caelesti ! Je te recommande aussi de remplir le dessous de ton profil si ce n'est pas encore fait.

Maintenant que tu es officiellement un coloré j'espère que tu t'amuseras parmi nous !

Bon jeu !




La jalousie est la sœur de l'amour, comme le diable est le frère des anges. Stanislas de Boufflers

HERA, DEESSE DU MARIAGE, GARDIENNE DE LA FÉCONDITÉ ET PROTECTRICE DU COUPLE
Aujourd'hui à 9:15
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t37-la-jalousie-est-un-vilain-defaut-sauf-pour-la-reine-hera http://caelesti-island.forumactif.com/t126-hera-et-son-entourage
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: