::  :: Plage Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
zélia & kyle ▶ secret des profondeurs
Nordique
Zélia C. Keris
Date d'inscription : 04/01/2019
Messages : 6
Drekels : 73
J'ai prêté allégeance aux : GARDEN
Nordique

Je suis sur la plage, j’ai passé la nuit dans le palais sous-marin, comme tous les jours je profite du lever de soleil. Je me dis que j’ai de la chance de connaître ces deux mondes maintenant. Moi qui ai toujours rêvé de connaître ce monde y vit à présent. Je passe une main dans les cheveux bruns, quand on ne me voit personne ne peut se douter que je suis une sirène. J’ai tout d’une humaine comme ça, mais sur mes hanches j’ai des catalyseurs qui me font me transformer en humaine et en sirène. Ils ressemblent à des tatouages quand on les voit sur ma peau. Je porte un bikini, mais au dessus je porte un débardeur et un short. Comme tous les jours peu de gens sont là de bonne heure, je passe une main dans mes cheveux. Aujourd’hui, j’ai rendez-vous avec Kyle Fisher je demande ses services pour me mener en bateau pour faire des repérages. Je sais qu’aujourd’hui, je ne vais pas devoir plonger en toute logique. Il est comme moi, il apprécie le calme de la mer avant la foule des touristes. En même temps pour mon travail c’est une chose des plus importantes. Je suis tellement nerveuse, comme il n’est pas encore arrivé.


u.c
Mar 22 Jan - 20:57
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Polynésien
Kyle Fisher
Date d'inscription : 23/12/2018
Messages : 83
Drekels : 42
Je suis : Plongeur et Guide marin
Mon Gamma est : Un tatouage polynésien de l'océan sur l'épaule gauche.
On m'appelle : Rahatu ou Ruahatu
Je possède le pouvoir de : Aquamancie - Aquamorphe - Télépathie animal marin
J'ai prêté allégeance aux : GARDEN
Je suis d'origine : Polynésienne
Polynésien
Secret des Profondeurs
L’Océan garda toujours son calme légendaire, aussi plate qu’une assiette en argent, et aussi brillant et magnifique que du cristal. Le vent ici n’était qu’une douce brise, un souffle taquin du ciel, dont ce dernier, était aussi bleu que la turquoise. D’ailleurs, j’avais le sentiment qu’il ne faisait pas si froid que cela. On parlait d’air frais, de vents hivernaux et d’une possible averse. Et pourtant, la nature semblait avoir décidé de se montrer généreuse en offrant une journée pareille.

Pour le boulot, c’était l’idéal. Quoi que, en cas de mauvais temps, j’aurais pu demander plus. Mais à la vue de l’intérêt de ces travaux, je me verrais hypocrite, de profiter de pareil chose. Non, on me demandait de transporter quelqu’un que je connaissais à peine, mais pour des recherches en Océanographie. Et tout ce qui touchait à l’Océan, vous l’aurez compris, me plaisait. Qui sait, j’aurais sans doute pu me lancer dans pareille carrière. Quoi que, bosser en équipe, et me retrouver sur terre pour finir dans un bureau de temps en temps, ne m’attirait pas vraiment. Au moins, leur boulot contribuait beaucoup au mien. Et comme je défendais ardemment le monde aquatique, nous pouvions donc nous entre-aider mutuellement.

Loin de l’image du capitaine tenant sa bouteille de Whiskies à la main pendant qu’il naviguait, c’était fermement que je tenais la barre, voulant conduire comme il se devait, la belle « Airaro ». Pourquoi ce nom ? Je l’ignorais. Tout ce que je savais, c’était que pendant des nuits, ce prénom était comme chanté dans mes rêves. Et qu’après des recherches, j’ai découvert la légende de cette princesse Tahitienne. Alors, je donnais son prénom à mon navire. Petit à petit, je me mis à ralentir l’allure de ce dernier. L’écume des vagues qui naissaient sous la coque, réduisait en intensité, pour finir par disparaître une fois les moteurs éteint. Maintenant notre position, la princesse des mers s’immobilisa pour de bon, ne devenant plus qu’une coquille flottante au large de l’île de Caelesti.

"Nous voici arriver ! Ce sont les bonnes coordonnées."

Pouvant lâcher la barre l’esprit tranquille, je quittais la cabine de pilotage pour aller retrouver mon « invitée. » Cette dernière eut la permission de s’installer dans le salon du Yacht. Ici au moins, elle aurait la place pour placer tout son matériel et travaillait avec aisance. M’arrêtant au niveau de l’entrée, je pris appuie sur le mur fin de la cabine. Mon regard examina cette chercheuse, ainsi que tout ce qu’elle avait avec elle.

"Je dois avouer, que je ne voie pas trop ce que vous espérez trouver ici, enfin, ce que vous souhaitez découvrir."

J’avais déjà fouillé plus ou moins, de fond en large, les récifs, les cryptes, les profondeurs des eaux encerclant l’île. Je ne me prétendrais pas plus expert que mademoiselle Keris, mais j’avais l’égo de croire, que plus aucun secret ne m’échappait de ces eaux. Après, il pouvait juste servir de relevés. On m’avait juste loué mon navire, sans vraiment donner plus de détails. Mais j’étais tout de même curieux de savoir, ce qui se préparait. Quand on touchait à ma passion, je voulais en savoir le plus possible. Normal non ?


Codage par Libella sur Graphiorum




La vie est bien mieux sous l’Océan !

Ven 25 Jan - 17:33
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t363-l-ocean-se-reveille http://caelesti-island.forumactif.com/t365-les-peuples-de-la-mer-et-de-la-terre#2657 http://caelesti-island.forumactif.com/t366-l-histoire-de-l-ocean-meme#2659
Revenir en haut Aller en bas
Nordique
Zélia C. Keris
Date d'inscription : 04/01/2019
Messages : 6
Drekels : 73
J'ai prêté allégeance aux : GARDEN
Nordique
Kyle et moi nous avons pris le large une fois qu'il est arrivé. Je l’ai salué un petit sourire et d'un geste de main. Aujourd’hui je suis bien trop fatiguée et surtout songeuse. Je n’arrive pas à déceler la moindre des choses chez cet homme. Mais il a comme moi souvent l’appel de l’océan. Je suis sur cette île en tant qu’océanologue, mais personne ne me connaît sous ma véritable identité. Il n’y a qu’Aqua. Je passe une main dans mes cheveux qui sont qui flottent au vent. Je le regarde naviguer, il est dans ses pensées. Je regarde les coordonnées ainsi que les notes que j’ai pris sur le site où nous devons aller aujourd’hui. C’est la première fois que je ne vais pas plonger en solo. Mais cette fois-ci, je dois protéger mon identité, je vais être obligée d’enfiler une combinaison de plongée et ses accessoires. Je suis nerveuse, quand nous sommes à destination. Je lui souris de façon plus large. Je dois faire des photos ainsi que des prélèvements sur les différentes flores des environs. Je regarde le jeune Fischer qui me rejoins dans le salon du yacht. Je passe une main dans mes cheveux pour me faire une queue de cheval. La combinaison est sur mes hanches je suis presque prête. Je l’écoute et je lui réponds : « Nous allons faire des prélèvements et commencer à faire un recensement des différentes espèces de poissons. Cela vous intéresserait de travailler avec moi sur ce projet, cela va demander de nombreuses plongées et de travail quand nous aurons fini ce recensement. Je sais comment le monde est important pour vous Kyle. ». Je le regarde dans les yeux et je commence à vérifier mon matériel comme à chaque fois où je vais plonger. Je lui souris doucement, je ne veux non plus me montrer hautaine envers un homme qui a la gentillesse de me conduire là où je veux sur l’océan.


u.c
Mar 5 Fév - 20:25
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Polynésien
Kyle Fisher
Date d'inscription : 23/12/2018
Messages : 83
Drekels : 42
Je suis : Plongeur et Guide marin
Mon Gamma est : Un tatouage polynésien de l'océan sur l'épaule gauche.
On m'appelle : Rahatu ou Ruahatu
Je possède le pouvoir de : Aquamancie - Aquamorphe - Télépathie animal marin
J'ai prêté allégeance aux : GARDEN
Je suis d'origine : Polynésienne
Polynésien
Secret des Profondeurs
Faire de la plongée, et ceux plusieurs fois, voilà qui était plaisant à entendre. En même temps, je m’y doutais bien sûr, et c’était pour cela que tout le matériel était fin prêt. Inutile de perdre du temps à savonner les combinaisons et remplir les bouteilles au dernier moment comme ça. Tout cela fut fait et nous attendait pour la grande aventure. D’ailleurs, je descendais au niveau inférieur pour remonter le tout. Au signal de Zélia, nous n’aurions qu’à enfiler nos belles tenues subaquatiques et explorer les fons marins. Et vous deviez bien l’imaginer, j’en étais fort impatient.

Le métier d’Océanographe avait le mérite que toutes les recherches et travaux effectuer, seront reconnu plus facilement et serviront à quelque chose. Alors que moi, malgré toute mon expérience, je demeurais novice dans la matière. Une sorte de profane. Quelqu’un qui n’avait aucun titre officiel et dont ses propres recherches seraient plus facilement moquées ou oublier. Enfin, cela ne m’empêchait pas de me battre pour mes convictions et défoncer quelques portes pour me faire entendre. Et au moins, ceux que je faisais n’était jamais perdu. Car je ne cherchais pas à convaincre des spécialistes du bien fondé de mes travaux, mais à toucher les cœurs des novices, des gens lambda. Et quand l’un d’eux me félicite ou me dit « Je ne m’en rendais pas compte, je comprends et veux défendre les mers et océans », c’était une victoire pour moi.

Je sortais de la calle, une petite boite en plastique que je remontais pour le déposer près de Zélia. J’ignorais ce dont elle avait besoin, et ceux qu’elle pourrait avoir besoin, mais si cela pouvait l’aider.

"Si vous voulez, j’ai des poches étanches là-dedans. Si vous avez besoin de rangement pour votre excursion, servez-vous."

La tentation de ramener quelques souvenirs était bien là aussi. Pourtant, je me forçais de me retenir. Car là, je n’étais pas l’organisateur de cette sortie. Certes, je demeurais guide, mais c’était avant tout Zélia Keris la meneuse. Elle devait savoir ce qu’elle voulait voir et trouver. Et donc, je n’aurais le temps de me balader en-dessous pour récupérer un quelconque trésor. Toutefois, je gardais espoir de tomber purement par hasard sur quelque chose d’intéressant. Enfin, s’il ne s’agissait pas encore de détritus, m’obligeant encore à jouer les éboueurs.

Tout à fait, le temps que je passais à nettoyer les fons marins, semblait deux ou trois fois plus long que celui, où j’explorais ce dernier pour rapporter de beaux souvenirs et de chouettes clichés. Et croyez-moi, c’était exaspérant. Que diriez-vous si vous passez quatre-vingt-dix pour cent de votre temps à faire le ménage chez vous chaque jour, et que le reste, vous y trouviez à peine le temps de souffler et faire ce que vous aimiez ? Il ne fallait pas s’étonner après si je venais à m’emporter quelques fois. Enfin bon, gardons espoir tout de même.

Et en parlant de cela, je sentis comme un vent glacé sur ma peau, et les vagues semblèrent un peu plus agité. J’avais suffisamment vécu en mère pour reconnaitre les premiers signes.

"Faisons attention quand même. Il fait beau, mais ça risque de péter à tout instant. Si ça commence à bouger, on se remet à l’abri dans le bateau d’accord ?"

Ainsi était l’océan. Ce qui faisait à la fois son côté repoussant, mais aussi sa beauté. Il était indomptable, capricieux et changeant. Un coup il était calme et apaisant, la seconde suivante, une vraie tempête pouvant broyer les falaises. Et parfois, quand on sentait qu’il pouvait exploser, que la colère de Poséidon allait s’abattre sur nous, et bien non, il se calmait aussitôt. Un sale caractère je vous l’accorde. Mais ce qui était le plus drôle, fut qu’en réalité, j’eus le sentiment que l’océan et moi, avions ce même point en commun.


Codage par Libella sur Graphiorum



La vie est bien mieux sous l’Océan !

Ven 8 Fév - 18:38
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t363-l-ocean-se-reveille http://caelesti-island.forumactif.com/t365-les-peuples-de-la-mer-et-de-la-terre#2657 http://caelesti-island.forumactif.com/t366-l-histoire-de-l-ocean-meme#2659
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: