::  :: Ardreven :: La jungle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Le jeu du loup et du tueur [pv Kimisore Dong]
Nordique
Derek Asulf
Date d'inscription : 28/01/2019
Messages : 24
Drekels : 77
Je suis : Inspecteur de Police
On m'appelle : Geri
Je possède le pouvoir de : Lycanthropie - Nyctalopie
J'ai prêté allégeance aux : GARDEN
Nordique








Le jeu du loup et du tueur

Kimisore Dong φ Derek Asulf



De hauts murs verts qui serpentaient dans tous les sens et qui défilaient devant nous, tel ces toiles de fond qu’on pouvait voir dans de vieux films. Peu importe la vitesse par laquelle on traversait cette immense ville végétale, ce royaume semblait s’étendre à l’infinie. Tout autour de nous, on pouvait y voir de nombreux passages qui s’engouffraient entre les colonnes soutenant ce dôme qui nous dominait. Où menait chacun de ces chemins ? Nous feraient-ils tourner en rond pour nous perdre ou bien finir en un cul-de-sac ? C’était à se demander si Thésée, éprouvait la même sensation quand il entre dans le labyrinthe, hanté par le Minotaure. Mais contrairement à ce héros impudent, notre chemin à nous, était tout tracé.

On pouvait ignorer ces chemins de terre qui se perdaient dans la pénombre grandissante. Car notre route n’était faite de boue et de pierre, mais de bitume qui coupait en deux, l’immense jungle. Oublions donc le mystère entourant cet empire verdoyant qui se mourrait en même temps que le soleil. Mon intention fut portée sur tout autre chose. Mains sur le volant, je suivais le serpent de goudron au sol, comme guidé par mon instinct. Phares bien allumés, j’avançais en toute confiance vers ma destination.

"Je n'arrive pas à croire que tu m'as entrainer la dedans Jerry. J'espère que tu me mènes pas en bateau." Disais-je à l’intention de mon passager à ma droite, avec un petit sourire amusé.

Le principal intéressé ne s’empêcha pas non plus de lâcher un rire à son tour. Bras posé sur le rebord de sa portière, il agita l’autre main comme s’il se croyait dans une présentation théâtrale. D’ailleurs, si on le laissait faire, il pourrait vous monter un beau spectacle. Un vrai One-man-show.

"Allez quoi Derek ! On a bien mérité de se détendre après cette saleté d'enquête ! Et puis, c'est entre amis, je paris que tu vas les aimés."
"Je n’en doute pas." Répondis-je avec sarcasme.

Il fut vrai cependant, que notre dernière affaire nous avait plus qu’éreinté. Poursuivre des criminels n’était en rien une sinécure. Mais après des mois d’investigations, nous avions pus la boucler pour de bon. Ok, pour obtenir les infos de notre dernier gars en gardes à vue, j’y suis allé un peu fort. Mais ce n’était rien quand je suis tombé sur le bras droit du chef d’un gang. Après quelques échanges « courtois », nous avions eu tout ce qu’il nous fallait pour envoyer ces chiens galeux au trou. Et pour fêter ça, mon coéquipier Jerry dut insister pour que je vienne assister à une petite fête, organiser par l’un de ses amis. Une fête se trouvant au beau milieu d’une jungle.

Sans doute aimeriez-vous plus de détail. Plus tard, je ferais sans doute une meilleure déposition. Pour l’heure, il fallait penser à se décontracter. N’étant pas contre l’idée de me lâcher, je suivais mon coéquipier jusqu’ici. Un peu de musique, un peu de boisson, une danse peut-être… Rien de bien méchant quoi. Même un inspecteur avait le droit de s’amuser un peu. Et cela me changeait un peu des restos et des bars que je fréquentais plus souvent.

Nous arrivions enfin à destination. La maison était plutôt moderne. Enfin, cela ressemblait à un curieux mélange de chalet de de villa. Mais vue les étranges hybridations sur cette île, ce n’était pas ça le plus choquant. Nous garant, Jerry se comporta presque comme un ado pressait d’être en boîte. Il me devança donc en descendant de la voiture et fit presque des petits sauts, m’accompagnant tout le long de l’allée, jusqu’à l’entrée.

"Je te le garantie vieux, tu ne vas pas regretter d’être venu."
"Je sens que je le regrette déjà." Disais-je pour le provoquer, mais n’ayant pas réussis à miner l’enthousiasme du second inspecteur.

Les portes s’ouvrirent à notre arrivé, et nous fûmes déjà accueillit par la musique techno, ou électro je ne savais jamais les distingués. Ainsi que les lumières, confettis, et ballons. Quelle étrange décoration. Mais un rapide coup d’œil me fit vite comprendre dans quel genre de fête, je me retrouvais.

"Bon sang Jerry ! C’est un anniversaire t’es dingue ? Je connais personne ici." M’exclamais-je sur un ton quelque peu irrité.

Mais trop tard pour faire machine arrière, je fus immédiatement entrainé dans la masse. Très vite, de nombreux convives dansèrent et rigolèrent tout autour de moi. Quand un regard croisa le miens, je souriais et je hochais la tête pour dire « Salut » sans trop attirer l’attention. Ce stratagème fonctionnait on dirait. Tant mieux non ? Car je me voyais mal justifier ma présence parmi tous ces étrangers.



© Méphi.




Mer 30 Jan - 19:46
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t406-derek-asulf-loyal-serviteur-de-l-ordre#3132 http://caelesti-island.forumactif.com/t407-la-meute-de-l-ordre-et-un-peu-du-chaos#3147 http://caelesti-island.forumactif.com/t408-les-enquetes-du-loup-policier#3149
Revenir en haut Aller en bas
Mortelle
Kimisore Dong
Date d'inscription : 01/01/2019
Messages : 59
Drekels : 101
Je suis : Mannequin
J'ai prêté allégeance aux : HUMAIN
Je suis d'origine : Coréenne
Mortelle
Kimisore – Une fête oui, mais... je regardais l'immensité de la nature, d'arbres et d'autres végétaux en face de moi. ...dans la jungle ? Tu es sûr que tes amis sont sains d'esprit ? Dis-je à la personne m'ayant traîné ici. Tu m'avait dis que la seule chose extraordinaire la dedans était le monde qu'il y aurait.

Amie – Si je t'aurais dit la vérité tu ne serais pas venue. Prétextant que tu n'avais pas assez de jours de repos pour bien de te détendre dans ton canapé ou te mettre au goût du jour en regardant la télé. Je peux te garantir que rencontrer de nouvelles têtes peut être plus enrichissant pour toi et qui sait peut-être que eux pourront te dire les nouveautés.

Elle était à coup sûr plus motivée que moi. Je viens de sortir d'une semaine intense ! Me disais-je en pleurant en mon fort intérieur. Cette jeune femme avait été invitée par un ami qui connaissait une personne dans la fête qui était proche de l'un des organisateurs. Nous étions dans la jungle. Dehors. Aucune maison en vue, ni d'âme humaine, seulement quelques animaux mignons et un qui courait vers nous l'air menaçant.

Amie & Kimisore - AAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!

Nous fuîmes à tout allure pour sauver nôtre vie. J'étais fatiguée mais l’adrénaline vous savez, ça vous donne une sacrée énergie. Même si ce à quoi nous voulions échapper était très rapide, nous le furent également. Nous visitions donc cet endroit comme si nous participions à un marathon. J'entendais déjà les « commentateurs », les autres animaux devant nous observer, dire des choses comme Oh ! Regardez la première concurrente à l'air de dépasser la seconde ! Mais non Michel voyons, c'est la seconde qui dépasse la première concurrente ! Etc.

Au bout d'une longue séance sportive, j'espère ne plus avoir à courir cette semaine, pensais-je l'âme en peine, nous nous aperçûmes que la créature ne nous poursuivait plus. Sans doute avait-elle trouver quelque chose plus intéressant.

Amie et Kimisore à bout de souffle – Maudits animaux de la jungle !
Kimisore – Je te rappel que c'est ton idée cette histoire.
Amie – Oh, arrête de faire ta rabat-joie et regarde, nous sommes finalement arrivées.

Nous nous trouvâmes devant un chalet luxueux. On entendait déjà clairement la musique qui résonnait en son sein. Quelques rires parvinrent tout de même à nos oreilles. Ces personnes ne devaient pas se trouver très loin de nous. Nous entrâmes et virent qu'il y avait en effet tout un joli monde. Beaucoup dansaient. Je croisai le regard d'un homme qui s'était fait encerclé par des gens qui se déhanchaient et riaient. Il m'adressa un sourire que je lui rendît. Je sentais que nous n'étions tout deux pas très à l'aise.
Ven 1 Fév - 22:34
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t375-kimisore-dong-mannequin-professionnel http://caelesti-island.forumactif.com/t381-mes-liens http://caelesti-island.forumactif.com/t382-la-nouvelle-vie
Revenir en haut Aller en bas
Nordique
Derek Asulf
Date d'inscription : 28/01/2019
Messages : 24
Drekels : 77
Je suis : Inspecteur de Police
On m'appelle : Geri
Je possède le pouvoir de : Lycanthropie - Nyctalopie
J'ai prêté allégeance aux : GARDEN
Nordique








Le jeu du loup et du tueur

Kimisore Dong φ Derek Asulf



On pouvait vraiment dire que la transition entre la jungle sombre et calme, et cet intérieur des plus festive était violente. Non seulement pour les yeux, mais les oreilles également. Surtout quand vos sens sont censés être plus aiguisé que ceux des simples mortels. Mais je faisais avec. Toutefois, mon véritable gène ne venait pas de l’ambiance plus que bruyante, c’était le fait de me retrouver dans une fête où je n’étais pas spécialement invité. Excusez-moi, mais un anniversaire restait quelque chose de privé, d’intime. Malgré cela, il était vrai que vue la populace ici, il serait difficile pour l’hôte de reconnaître ses véritables convives.

Tous ces gens qui s’agitaient comme s’ils étaient en transe… Leurs bras qui s’agitaient en l’air et leurs jambes et leur bassin qui bougeaient comme des arbres prit dans une tempête. J’eus la suspicion que quelques substances illicites circulaient par ici et par là, ce qui ne serait pas étonnant. Étant flic, il était de mon devoir de combattre ce fléau. Pour cela que je ne fumais pas, et sniffais rien. Mon plus gros poison restait la bière ou ceux qui s’en approchait. Sinon, je veillais toujours à maintenir ce corps qui m’était offert en bonne santé, en prendre soin comme un véritable trésor. Et d’ailleurs, je n’eus qu’à renifler pour sentir que justement, certains des fêtards avaient bien prit quelque chose. Pas tous heureusement.

Cependant, loin de vouloir me jeter sur ces éventuels consommateurs, je gardais mon fameux sourire qui avait forgé ma réputation. Etais-je amusé par la situation ? Peut-être bien un peu. Surtout que je trouvais quelque chose à rétorquer à mon compagnon de fête.

"Je ne sais pas pour toi, mais j’ai comme l’impression que cette fête n’est pas si réglo que ça."

Jerry leva les bras en l’air, se mettant à souffler. Il savait que ma remarque avait un fond d’humour. Mais comme pour tout le monde, personne ne le suivait où désirait s’y prêter. Il lâcha un petit râle.

"Bon sang Derek ! Fais pas ton rabat-joie sadique pour une fois ! Lâche toi un peu, et amuses toi mec."

Me lâcher un peu… Le voleur de sac et de téléphone à qui j’ai broyé les jambes et les mains, ça comptait ? Il ne volait même pas par besoin d’argent, c’était un minable que je n’eus aucun remords à lui faire passer un sale quart d’heure. Une vraie pourriture, un sale jeune qui préférait gâcher sa vie, car il rêvait de devenir gangster. Mise à part ce « plaisir », je voyais bien de quoi il parlait. Danser, rigoler, je pouvais le faire. Plus d’une personne pouvait le faire. Mais au milieu de toute cette foule, de ses étrangers, je me voyais mal me coller en eux. Et l’épreuve devenait plus forte quand Jerry me lâcha qu’il devait s’absenter pour retrouver quelqu’un et qu’il reviendrait vers moi sous peu.

Je levais les yeux en l’air en lâchant un "Misère." En même temps, c’était prévisible non ? Vos potes, vous abandonnez facilement en boîte ou dans une Party pour s’amuser de leur côté. En même temps… Je sentais qu’il y avait autre chose. Quoi, je ne serais vous le dire, car c’était étrange. Une sorte d’histoire dans l’histoire. Un truc bien tordu. Sans doute, me faisais-je des idées, alors autant en profiter pour se détendre un peu, et voir comment les choses évolueraient. Donc, je me dirigeais vers le buffet. Rien de bien extraordinaire, du ponche, des friandises, vins, bières… Personne pour surveiller ? Perso, je ne me plaignais pas, mais si aucune âme n’était là pour s’assurer que qui que ce soit finisse par hurler et tirer par tout ivre… Enfin bref.

Sur une pile de verre plastifié, je pris un gobelet pour me le remplir de ponche. Juste le jus, avec un ou deux morceaux de fruits seulement. On allait commencer doucement tout de même. Approchant donc le contenant du bout de mes lèvres, mes yeux se posèrent sur une jeune femme tout près de moi. Non, ce n’était pas le mode drague qui était activé, juste que je reconnaissais son joli minois. En effet, je reconnaissais bien ses traits et… Son odeur. Elle faisait partie de ceux que j’avais un peu bousculer par accident tout à l’heure.

"Bonsoir. Désolé pour tout à l’heure, je peux être quelques fois brusque." M’exclamais-je avec toujours ce sourire qui ne me quittait jamais du coin des lèvres.



© Méphi.




Lun 4 Fév - 9:28
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t406-derek-asulf-loyal-serviteur-de-l-ordre#3132 http://caelesti-island.forumactif.com/t407-la-meute-de-l-ordre-et-un-peu-du-chaos#3147 http://caelesti-island.forumactif.com/t408-les-enquetes-du-loup-policier#3149
Revenir en haut Aller en bas
Mortelle
Kimisore Dong
Date d'inscription : 01/01/2019
Messages : 59
Drekels : 101
Je suis : Mannequin
J'ai prêté allégeance aux : HUMAIN
Je suis d'origine : Coréenne
Mortelle
Cela se voyait qu'il ne se sentait pas à sa place ici. Il regardait les alentours, l'air de chercher quelque chose auquel se rattraper. Il pensait sûrement que ça le détendrait un peu.

Amie – Hé oh ! Hé oh ! Y a quelqu'un là dedans ?! Elle agitait sa main devant mes yeux. Depuis combien de temps ?

Kimisore – Je secouai la tête. Désolée, tu me parlais ? J'observais l'homme qui nous avait bousculé.

Amie – Je vois ça. Je ne savais pas que tu étais du genre à tomber amoureuse au premier regard ? Me dit-elle sur un ton espiègle.

Kimisore – Parce que tu me connais peut-être ? Rétorquais-je sur un ton de défi.

Nous rîmes. Nous aimions bien nous taquiner. Qui ne s'y adonnait pas de temps en temps ? Je reconnais que ceux qui allaient trop vite en besogne, les commères, auraient pensé ce qu'elle a dit. Observer autant un inconnu montrait certes une sorte d'intérêt. Ça correspondrait même à un coup de foudre pour ces personnes.

Amie – Bon, je vais chercher mon ami dont je t'ai parlé. Tu veux venir avec moi ?

Kimisore – Non, merci. Je vais essayer de repérer un peu les lieux, les différentes choses que renferme cet endroit.

Amie – Et observer les gens afin de deviner leur tempérament et se qu'ils font dans leur vie quotidienne.

Kimisore – La Grande voyante Kimisore serait alors démasquée ?! Fuyons !

Nouveaux éclats de rires. Nos personnalités se complétant. Nous nous connaissions depuis quelques temps déjà. Au départ notre bonne entente n'était pas garantie. Chaque fois que l'on se voyait nous ne nous parlions point. Pas même un regard. Peu à peu nous échangeâmes. De plus en plus, petit à petit nous apprîmes à nous apprivoiser. Je ne vous en dirais pas plus, la suite au prochain épisode de cette belle amitié. Sur ce, elle partie. Je décidais de jeter un œil aux alentours. Il y a avait tellement de monde. Elle avait eu du mal à se frayer un chemin. Je voyais à peine où était le buffet. J'entrepris donc un périple vers cette destination, afin de me repaître d'une douce liqueur. Ma main se posa sur une bouteille de jus que je servis dans un gobelet. J'en bu une gorgée et reconnu l'homme de tout à l'heure, qui débuta la discussion.

Kimisore – Ce n'est rien, se déplacer sans se bousculer dans ce genre de situations, avec autant d'invités n'est pas chose aisée.

Je regardais mon verre, l'agitant, observant le liquide se mouvant tel de petites vagues. Je jetai un œil à cet homme à qui mes paroles, mes sourires s'adressaient. Il m'intriguait. Tout pleins de questions se pressaient dans ma tête.

Kimisore - Je me trompe peut-être, mais j'ai l'impression que vous ne vous sentez pas à votre place. Vous-as-t-on plus qu'incité à venir ici ? Si c'est le cas, nous sommes dans le même bateau. Dis-je avec un doux sourire.
Sam 16 Fév - 21:45
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t375-kimisore-dong-mannequin-professionnel http://caelesti-island.forumactif.com/t381-mes-liens http://caelesti-island.forumactif.com/t382-la-nouvelle-vie
Revenir en haut Aller en bas
Nordique
Derek Asulf
Date d'inscription : 28/01/2019
Messages : 24
Drekels : 77
Je suis : Inspecteur de Police
On m'appelle : Geri
Je possède le pouvoir de : Lycanthropie - Nyctalopie
J'ai prêté allégeance aux : GARDEN
Nordique








Le jeu du loup et du tueur

Kimisore Dong φ Derek Asulf



L’intensité de la musique et de la frénésie ambiante ne semblait vouloir baisser. Je me souvenais justement, de cas où plusieurs agents ont dû intervenir dans des Party qui s’éternisaient au-delà de l’aurore. Et quand cela durait bien trop longtemps, il y avait du dégât. Quelle histoire ce serait, si cet anniversaire finissait ainsi, et qu’on retrouverait des gens de police ici même. Devrais-je jouer mon rôle de flic et intervenir quand les choses déraperont, ou bien faire profil bas et profiter des réjouissances comme tout le monde ? Me connaissant, je risquais fort de faire les deux.

La jeune femme ne semblait pas me tenir rigueur pour la bousculade, encore heureux. Et non plus prise par l’ivresse ou la drogue pour avoir un comportement désordonner. Peut-être bien qu’elle venât tout juste d’arriver aussi. Cependant, elle ne priva pas pour me questionner. Et sa remarque eut le mérite de me faire lever le sourcil, face à la pertinence de sa demande. Cela me coupa même dans mon élan consistant à m’abreuver.

"Perspicace. Me serais-je donc trahit si facilement ?" Demandais-je sur un ton amusé.

Qu’allais-je dire par la suite ? Que j’étais une sorte d’opportuniste, voulant profiter d’une fête plus ou moins privé ? Ou que je me suis égaré, ne m’attendant pas à trouver un anniversaire ici même ? Quelle bonne blague cela parait-il. Moi-même je n’y croirais pas, alors que je serais que c’était la vérité. Mais bon, devais-je vraiment me justifier ? Ici, on pouvait y entrer comme dans un moulin, et l’hôte devait sans nul doute se réjouir de voir autant de monde, sans se soucier de qui, entrait. Comme sur une page Facebook,le nombre « d’amis » faisait plaisir à voir. Et je faisais partie de ces nombreux inconnus qu’on appréciait la venue, sans pour autant chercher à me connaître.

Pour revenir à notre amie, je ne comptais pas par contre, déjà dévoiler tout mon jeu. Enfin, narrer ma vie et expliquer le pourquoi du comment de ma présence ici, comment ais-je échouer ici. Je préférais retourner un peu la situation.

"Et vous alors ? On vous a donc trainer ici de force ? Ou bien vous avez quand même un lien avec l’organisateur de cette soirée ?"

Je la croyais sans peine qu’elle fut ici aussi kidnappée par ses proches. Et visiblement, abandonner tout autant par ces derniers dans un lieu paraissant tant hostile. La musique changea, mais les activités de chacun non. Imperturbable, tous continuaient à s’agiter sans se soucier plus que de cela de leur environnement. Et pour ne pas changer, j’étais partager entre l’amusement et l’inquiétude. Oui je voulais aussi rigoler un peu, normal. Mais comme la dite cette inconnue, je n’étais pas vraiment à ma place ici. Demeurant toujours un intru, je ne sentais pas de réel feeling avec cet endroit. Sans doute était-ce mon légendaire flaire qui m’avertissait d’un danger, mais je ne fis pas grand-chose non plus. Restant planter là, mon regard continua d’examiner la foule agitée tout autour de nous.

J’aurais bien aimé retrouver Jerry. M’assurer qu’il allait bien cet idiot et que je n’étais pas seul pour autant. Hélas, mon compère était impossible à repérable. Même son odeur fut comme masquer par toutes ces effluves de parfums, de déo, de transpiration, d’alcool et de fumée… Et ma superbe vue ne fut pas mieux traité. En réalité, je me sentais comme le commun des mortels, où mes « pouvoirs » me furent momentanément privé à cause de la fête. A moins bien sûr de quitter cette pièce et trouver un endroit plus calme.

Ce serait même fort tentant. Car à part traverser la salle en souriant et balancer des remarques sarcastiques, je ne me voyais pas grand-chose d’autre à faire.

"C’est donc votre style de soirée ?" Questionnais-je à nouveau la jeune inconnue pour détendre l’atmosphère.

Lorsque tout à coup, les lumières, déjà faibles, moururent pour nous laisser dans la pénombre. Ce changement brutal de luminosité eut le don de surprendre tout le monde. Levant la tête comme si je recherchais un insecte tournoyant au-dessus de nos têtes, je m’exclamais :

"Tiens, on dirait qu’ils ont prévu quelque chose."

En effet, toute cette mise en scène préparait une bien curieuse animation. Sur les murs en réalité, étaient installés de nombreux écrans plats qui se mirent à s’allumé. On y voyait écrit les mots « Joyeux anniversaires » avec une musique de fond à caractère enfantin.



© Méphi.





Hier à 18:08
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t406-derek-asulf-loyal-serviteur-de-l-ordre#3132 http://caelesti-island.forumactif.com/t407-la-meute-de-l-ordre-et-un-peu-du-chaos#3147 http://caelesti-island.forumactif.com/t408-les-enquetes-du-loup-policier#3149
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: