::  :: Sahadir :: La grande pyramide Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Duel de mannequin avec Sybille Nygard
Mortelle
Kimisore Dong
Date d'inscription : 01/01/2019
Messages : 67
Drekels : 169
Je suis : Mannequin
J'ai prêté allégeance aux : HUMAIN
Je suis d'origine : Coréenne
Mortelle
Kimisore - Mais qu'est-ce que je fiche ici ?!!!!!!!!!! criais-je pour moi-même. Ce qui ne manquât pas de surprendre mon agent à mes côté. Comprenez-moi, je me retrouvais face à une immense pyramide tout en bas de la ville.

Revenons en arrière je pris. Nous sommes en début de semaine. Je suis tranquille, chez moi, confortable sur mon sofa à regarder la télé, premier jour de repos depuis ce qui me parut être un éternité, quand je reçus un appel téléphonique de mon agence de mannequinat. Arg, toujours là pour m'empêcher de me reposer, pensais-je alors.

Émetteur de l'appel – Bonjour, Mademoiselle Kimisore Dong, nous avons le plaisir de vous annoncer que vous avez le grand honneur de participer au grand concours qu'organise Hermès. Dans le but de trouver leur nouvelle égérie. Vous aurez ainsi le privilège de visiter la célèbre Grande Pyramide de Sahadir. Veuillez vous y rendre dans trois semaine le XX à XX h... je vous épargne la suite nous ne sommes pas là pour ça.

C'est ainsi que cela se passa. Incroyable n'est-ce pas ? Pour être sincère, je trouvais aussi que mes patrons étaient extravagants. Mais c'est le monde de la mode après tout. Au départ je me posais pleins de questions tels que : Est-ce une véritable pyramide ?, Y a t-il des pièges à l'intérieur, comme dans les films ?!, A-t-elle des momies morts-vivantes en son sein ?!, Serons-nous encore en vie à la fin de la journée ?! Ou bien : Allons-nous être maudite ?!!! C'est enfantin ? Excusez-moi c'est la première fois que j'allais à l'assaut d'un de ces monuments.

J'étais épuisée. Je venais tout juste de sortir d'une séance de sport extrême, que j'avais enchaîné à la suite d'un sport intense. Semaine remise à niveau, mon coach ne voulait pas me lâcher disant que j'avais pris des kilos. Mon œil oui ! L'intérieur de cette grande œuvre historique égyptienne, était évidemment monumentale. Nous dûmes d'ailleurs en passer par toutes les salles ou presque avant de trouver celle où le concours aurait lieu et celle qui servirait de loges. Nous étions déjà nombreuses ici. Mon regard se posa sur l'une de nous, Sibylle Nygård.

Kimisore – Ceci est un duel ! Dis-je en la pointant du doigt, avec un sourire. Je ne me souciais totalement pas des autres concurrentes.
Ven 1 Fév - 22:55
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t375-kimisore-dong-mannequin-professionnel http://caelesti-island.forumactif.com/t381-mes-liens http://caelesti-island.forumactif.com/t382-la-nouvelle-vie
Revenir en haut Aller en bas
Nordique
Sibylle Nygård
Date d'inscription : 16/01/2019
Messages : 75
Drekels : 190
Je suis : Vendeuse et Mannequin
Mon Gamma est : Un tatouage en forme de rune entre les seins
On m'appelle : Sif
J'ai prêté allégeance aux : Garden
Je suis d'origine : Nordique
Nordique
Tandis que je prenais le temps de me pomponner face a la glace je pris le temps d'attarder un instant mon regard sur le collier ornant ma nuque. Il me laissait toujours aussi troublé cela va sans dire... Tandis que mes doigts caressaient l'argent formant les différents runes n'étant autres que des pendentifs, un flash me revint. Un instant et je fermais les yeux. J'entendais des rires d'enfants, une brise douce caressait mon visage et de splendides plaines verdoyantes s'étendaient en contrebas de la colline sur laquelle je me trouvais. Des bras forts m'enserraient et mon corps semblait s'affoler dans ma poitrine au point de vouloir presque en sortir. Je riais, je m'amusais des tignasses blondes caracolant au milieu des tiges ballottées par le vent. Que cette vision était douce, que cette paix demeurait plaisante et délicate ! J'inspirais profondément l'air environnant pour finalement réaliser que je me trouvais dans un édifice millénaire. Les yeux ouverts sur ma triste réalité, je soupirais malgré moi en chassant une larme fugace qui venait de s'inviter au coin de mes yeux. Le visage sombre, je décidais d'oublier ce qui venait de se produire pour m'occuper de moi.

Les minutes défilaient et je me parais sans cesse un peu plus. Coiffeuse et maquilleuse se chargeaient de me rendre encore plus parfaite que je ne l'étais déjà, quand bien même je jouais ma diva à cet instant, mon coeur demeurait lourd dans ma poitrine quasi oppressé par tout ceci. Qui plus est, il y avait tant de concurrentes, tant de rivales que cela me donnait presque la nausée. Je me savais jeune et jolie mais je demeurais petite malgré tout. Tandis que mon regard glissait en direction de ce qui semblait être un ange, une autre silhouette apparut parmi toutes les autres. Un sourire ourla mes lèvres alors que déjà les préparatifs de ma personne se terminaient. Demeurant bien installée sur mon siège, je toisais Kimisore. Il n'hésita pas une seconde avant de me pointer du doigt pour me déclarer ouvertement la guerre.

Je me mis à rire à gorge déployer pour mieux tapoter le siège se trouvant à côté de moi.
"Soyons réalistes enfin! Je suis bien plus disposée à représenter la marque que toi voyons ! Regarde mon visage, ma silhouette! Je suis un exemple de perfection !

Ni une ni deux, j'adressais à mon amie un clin d'oeil complice.
"Néanmoins, je suis ravie de te voir aujourd'hui ! Les autres mannequins sont d'un barbant... tellement sûres d'elle. J'espère bien que la final aura lieu entre nous deux. Qu'on les écrase toutes ! Fanfaronnais-je en me regardant dans la glace pour vérifier que tout demeurait parfait.
Lun 25 Fév - 13:57
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mortelle
Kimisore Dong
Date d'inscription : 01/01/2019
Messages : 67
Drekels : 169
Je suis : Mannequin
J'ai prêté allégeance aux : HUMAIN
Je suis d'origine : Coréenne
Mortelle
Sybille me faisait rire sous ses airs de diva. Elle donnait l'apparence d'une personne sur d'elle pour mieux cacher ses quelques doutes. Elle était très belle et elle le savait mais il n'y avait pas qu'elle, après tout nous participions toutes à ce concours. Cela suffisait bien à promouvoir notre beauté, je me trompe ?

Kimisore – Non, non, cette fois-ci, ce sera moi l'égérie de cette marque. Je ne me laisserais pas faire. Lui dis-je en rigolant.

Je m'assis à une place de libre, près de ma rivale préférée prétendant qu'aucune autre ne fut libre. En vérité je voulais m'amuser à la narguée, lui faire oublier ce pourquoi nous étions là. Le temps que l'on me bichonne en tout cas. Après tout j'en ressentais le besoin, le stress ou le trac. Cela nous soulagerait toutes les deux, de penser à autre chose.

Dès que je me fus installée, une panoplie de membres du staff s'agitèrent auprès de moi. S'employant à faire en sorte que je sois la plus jolie. Pour coiffure, ils débutèrent en me bouclant les cheveux, de manière à donner du volume, dans l’optique d'un chignon déstructuré. Pour le maquillage, ils restèrent simple en n'en mettant pas beaucoup sur les yeux et choisissant une couleur neutre pour les lèvres.

Kimisore – Ne t'en fais pas. Ce n'est pas la première fois que l'on pratique ce genre de chose. Nous restions toujours sur le podium des vainqueurs, pourquoi cela changerait-il ?

Il me manquait quelque chose. Cependant, j'avais beau me regarder dans le miroir, je ne trouvais rien de suspect.

Styliste – Hum, Madame, veuillez bien m'excuser mais... ne voulez-vous pas enfiler la tenue que nous avions fixé pour cette occasion ?

Misère ! Malheur ! Mais quelle honte ! On m'avait pomponnée, alors que je portais toujours mes vêtements de civile ! Ayant repris contenance, je me retournais vers Sybille, avec un large sourire aux lèvres.

Kimisore – Si tu veux bien...

Et partis en courant dans la directions des vestiaires, suivie de près par la charmante m'ayant rappelée la principale chose qui me manquait, ma tenue. Heureusement qu'elle ne l'avait pas oubliée et qu'on l'avait apportée sinon, j'aurais été obligée de déclarer forfait. D'agiter le drapeau blanc face à principale concurrente de tous les jours.

Maintenant habillée, j'avançais d'un pas décidé vers ma place de tantôt. J'avais repris confiance en moi. Je vérifiais dans le miroir si mon maquillage et ma coiffure avaient résisté à l'enfilage des vêtements. Ils n'avaient pas trop bougés mais l'on s'activait pour que tout soit parfait.
Mer 13 Mar - 21:58
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t375-kimisore-dong-mannequin-professionnel http://caelesti-island.forumactif.com/t381-mes-liens http://caelesti-island.forumactif.com/t382-la-nouvelle-vie
Revenir en haut Aller en bas
Nordique
Sibylle Nygård
Date d'inscription : 16/01/2019
Messages : 75
Drekels : 190
Je suis : Vendeuse et Mannequin
Mon Gamma est : Un tatouage en forme de rune entre les seins
On m'appelle : Sif
J'ai prêté allégeance aux : Garden
Je suis d'origine : Nordique
Nordique
Kimi finit par disparaître pour enfiler sa robe et bien que je rigolais encore à la vue de sa tête lorsque l’habilleuse lui avait fait remarquée l’absence de sa tenue, la solitude me pesa aussitôt. J’observais les alentours avec un calme, une sérénité et un cœur plus que lourd. Les rivales s’amoncelaient non loin de là. Cette masse grouillante, jacassante, m’irritait depuis plus d’une heure déjà et leurs commentaires me semblaient stupides au possible ! Tantôt elles parlaient des tenues, des maquilleurs ainsi que de leurs coups d’un soir… Pitoyable ! Un soupire lasse étira les muscles fatigués de mon thorax à mesure qu’un mal de crâne soudain s’emparait de moi.

Je grimaçais tout d’abord puis tentais de me débarrasser de cela en faisant abstraction ainsi qu’en vidant un verre d’eau se trouvant sur la coiffeuse devant moi. L’idée fut plus que mauvaise. Je finissais par fermer les yeux, vaincue par la douleur, l’esprit embrumé et un goût amer dans la bouche. Finalement, je laissais mon esprit parler librement. Il ne tarda pas à déverser toute une série d’images, de souvenirs et de sons dont je ne pouvais pas comprendre quoi que ce soit. Il y avait encore des enfants et cette silhouette… Elle portait les bambins dans ses bras en dépit de son apparence rude voire pataude face à la fragilité des jeunes êtres. La vision dura plusieurs minutes et lorsque je revins a moi des larmes dévalaient mes joues.
Exaspérée de foutre en l’air le travail minutieux des make up artists je pestais contre moi-même. L’une d’elles revint vers moi pour m’adresser un sourire bienveillant et recouvrir les maigres dégâts que j’avais causé ; par chance le mascara était waterproof. Je la remerciais d’un signe de tête avant de remarquer que mon amie avait tout vu. D’un rapide signe de main je l’invitais à s’asseoir à mes côtés. « Un petit coup de mou…comme d’hab » Avouais-je d’une voix encore étranglée par une douleur sourde se propageant dans tous mes membres.
Je tentais de faire bonne figure en remplissant à nouveau mon verre pour le vider d’une traite. Mes membres tremblaient et je me mis à respirer profondément pour calmer mon rythme cardiaque dont les battements se faisaient affolants. « J’ai l’air ridicule… En plus je ne vais pas tarder à passer. » Confiais-je avec un certain agacement. Je me tournais en direction de mon amie en souriant doucement. « Comment vas-tu ? » c’était une diversion pour mieux fuir ma situation. Je n’avais pas envie de parler de mes délires… Personne ne pourrait comprendre.
Mar 2 Avr - 10:29
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mortelle
Kimisore Dong
Date d'inscription : 01/01/2019
Messages : 67
Drekels : 169
Je suis : Mannequin
J'ai prêté allégeance aux : HUMAIN
Je suis d'origine : Coréenne
Mortelle
Une fois assise je jetais un œil à mon amie. Elle avait les yeux remplis de larmes dévalant ses joues telles des chutes d'eau. Ses paupières étaient fermées comme si elle se remémorait une période triste de sa vie passé. Avant que n'eus la présence d'esprit de faire quoi que soit elle me regarda et me fis signe de venir à ses côtés. J’accédai à sa requête sans opposer de résistance. Il était impensable que je laisse dans la tourmente.

A sa première réplique pour me rassurer, comme d'habitude, je pris sa main dans la mienne, tout simplement afin de signifier ma présence. Que je serais là pour elle, peut importe l'heure, le lieu, le temps,... Sa douleur tiraillait ses traits et éraillait sa voix, habituellement si belle. Elle tentait tant bien que mal de cacher sa tristesse mais son corps ne le pouvait plus longtemps. Elle tremblait, elle essayer de reprendre le contrôle, une certaine contenance.

Kimisore – Tu n'es pas seule. Tu n'as rien besoin de me cacher. Si quelque chose ne vas pas, si tu as un soucis avec quelqu'un ou quelque chose, dis-le moi. Tu n'as pas besoin de te forcer.

Je me voulais rassurante. C'était devenu une habitude entre nous de nous épauler, de nous réconforter l'une et l'autre, lorsque le besoin s'en faisait sentir. Pratiquement autant que de se taquiner ou de se confronter. Cela nous amusait. Même si nous ne nous l'avouions jamais, nous étions amies, proche.

Cela dit si elle ne pouvait participer à cette audition à cause de son état, je n'avais aucune envie de participer non plus. Je ne voulais absolument pas la laisser seule face à sa peine. Elle avait besoin de remettre de ses émotions, de remettre de l'ordre dans esprits afin de pouvoir aller de l'avant.

Kimisore – Ne lutte pas, dis-moi ce qu'il se passe. Qu'est-ce qui te mets dans cet état ? Dis-moi tout, je peux écouter.
Mer 3 Avr - 19:23
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t375-kimisore-dong-mannequin-professionnel http://caelesti-island.forumactif.com/t381-mes-liens http://caelesti-island.forumactif.com/t382-la-nouvelle-vie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: