::  :: Njordalvïr :: Ilvadir :: Commissariat Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
L'Ordre contre la Justice [pv Sven Madsen]
Nordique
Derek Asulf
Date d'inscription : 28/01/2019
Messages : 35
Drekels : 138
Je suis : Inspecteur de Police
On m'appelle : Geri
Je possède le pouvoir de : Lycanthropie - Nyctalopie
J'ai prêté allégeance aux : GARDEN
Nordique








L’Ordre contre la Justice

Sven Madsen φ Derek Asulf.



Encore une journée de dingue. Un de ces moments où vous restiez devant un écran un tas de feuilles pendant des heures. Sans vous rendre compte que le Soleil descendait, que les lampes furent peu à peu allumées tout autour de vous, vous vous retrouvez dans la pénombre. Et encore, il a fallu que quelqu’un à côté de vous, vienne attirer votre attention en vous appelant et en vous jetant quelque chose dessus.

"Hey Derek ! On dort encore au boulot ? Haha !"

Le retour à la réalité eut un effet violent. Alors que mon cerveau avait gardé en mémoire, la luminosité de la journée comme si elle était présente il y a cinq minutes, je me rendis vite compte que la soirée avait bien avancer et mes yeux eurent un effet de fatigue quasi-instantané. Me mettant à souffler, je ressentis le contre effet de mon labeur. Posant mes mains sur ma bouche, j’étouffais un bâillement avant de me masser le visage et m’étirer, les bras en arrière jusqu’à entendre les os de mes épaules craqués. Pas le temps de rétorquer quoi que ce soit à mon collègue, ce dernier s’était déjà volatilisé.

En réalité, un rapide coup d’œil me fit vite comprendre, que j’étais seul au bureau. Plus aucun pc n’émettait la moindre lueur bleue de leur écran, les applis au plafond étaient comme mort, et le bruit des pas de mes collègues avaient laissé place à un silence de mort. Si on exceptait bien entendu, le son du tic-tac de la pendule au-dessus de l’entrée. Allons, cette affaire était comme bouclée, je pouvais sans doute rentrer chez moi. Mais pensant que mes yeux me jouaient des tours en fixant l’heure de la machine, je vérifiais justement sur ma montre, ramenant près de moi mon poignet.

"Damn ! Déjà ? Ferais mieux de me grouiller."

Je pris soin d’éteindre mon poste avant. Puis, me levant de mon siège, j’enfilais ma veste en cuir sur les épaules, avant de prendre un dossier ou deux sous le bras. L’affaire était bien comme fini, mais je tenais la finaliser jusqu’au bout. Chez moi, j’aurais le plaisir de vérifier les petits détails. L’histoire concernait une série de braquage en ville. Des petits larcins, mais dont la bande derrière tout ça, était vite tomber. Inutile de s’éterniser sur ça.

Descendant les escaliers, je traversais des couloirs qui prenaient de plus en plus des allures de bunker. Ici, le public n’était pas permis de s’y aventurer. Un peu les coulisses, nous arrivions devant les salles les plus importantes comme les réserves, armureries, salle des pièces à conviction, etc. Mais ce que je recherchais, était le parking sous-terrain où était garer ma voiture. Je me souvenais qu’à mon arrivée ici, je fus impressionné par le changement de décor radicale d’une section à une autre ici. Mais très vite je m’y étais fait. Je ne fis même plus attention au changement de température. Les bureaux et la partie accueil du publique était bien chauffer. Mais finir ici, on pouvait très bien ressentir le souffle glacé qui s’engouffrait facilement dans les niveaux inférieurs du bâtiment. Mais ceci, n’était en rien en comparaison des grands froids qui mordaient Asgard. Ça, c’était une brise d’été.

Après avoir descendu un dernier escalier en colimaçon, je poussais une porte renforcée qui donnait directement au parking des employés. "Salut Edgar. Passes une bonne soirée mon vieux." Disais-je à l’attention du gardien qui passait juste à côté de moi, et qui allait commencer sa ronde. Un chic type, on avait déjà bu une ou deux fois ensemble et fait un poker.

Le parking était vaste. Et si j’avais besoin d’une preuve de plus que je tardais aujourd’hui à rentrer, fut l’absence presque complète de véhicule. Seules quelques-unes attendaient encore ici et là leur propriétaire. Attendant sagement dans cette grotte aux parois recouvertes de plâtre et de goudron, sous la lumière un peu tamisée des néons qui apportaient à la fois la lumière ici, mais aussi un aspect lugubre. Traversant d’une traite, tout en sifflotant un peu, je me dirigeais droit vers ma voiture.

Sortant les clefs de ma poche, je les fis tournoyer entre mes doigts avant d’entreprendre de les glisser dans la serrure. Tout ceci ressemblait à une journée de travail banal, pas de quoi fouetter un chat. Mais, il se passa quelque chose d’inhabituel ce soir. Quelque chose qui allait briser un peu plus mon quotidien. Alors que justement, je m’apprêtais à ouvrir la portière et sauter dans mon véhicule, je sentis comme… Une présence. Quelque chose se tenait derrière moi. Je pouvais sentir les poils de mon dos et de mes bras s’terrisse. Un intrus ? Fort possible. Toutefois, grâce à mon flair légendaire… Je parvenais à reconnaître cette odeur. Oui, elle m’était familière.

Plus d’une fois, je l’avais croisé dans le cadre du travail. Elle était forte, virile et distingué. Ainsi, je me retournais pour faire face à ce visiteur, avec un sourire un rien provocateur. Et en le voyant, je n’eus plus aucun doute de son identité.

"Je ne suis pas seul à travailler tard il faut croire. Besoins de faire des heures supps monsieur le procureur ?"




© Méphi.





Se battre pour l’Ordre, est dans ma nature.


Dim 17 Fév - 22:40
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t406-derek-asulf-loyal-serviteur-de-l-ordre#3132 http://caelesti-island.forumactif.com/t407-la-meute-de-l-ordre-et-un-peu-du-chaos#3147 http://caelesti-island.forumactif.com/t408-les-enquetes-du-loup-policier#3149
Revenir en haut Aller en bas
Nordique
Sven Madsen
Date d'inscription : 07/10/2018
Messages : 85
Drekels : 146
Je suis : Avocat
Mon Gamma est : Un tatouage en forme de fléche (rune Tiwaz) sur l'avant-bras gauche
On m'appelle : Tyr
Je possède le pouvoir de : Manipuler le vent, j'ai aussi une force accrue et une peau très résistante.
J'ai prêté allégeance aux : REBELLIOUS
Je suis d'origine : D'Asgard
Nordique
L'Ordre contre la Justice.Bien installé dans sa nouvelle vie, il cherchait maintenant à retrouver des connaissances ou n’importe quel dieu, déesse ou créatures pouvant l’aguiller et peut-être répondre aux nombreuses questions qu’il se posait. Ce sera déjà un bon début pour mieux comprendre ce qu’il leur arrive, où sont les dieux-rois et comment revenir dans leurs mondes. Mais sans possibilité de pouvoir se reconnaitre physiquement, la tâche était quasi impossible. Il fallait être patient, minutieux, mais surtout avoir un bon sens de l’observation. Pour l’instant il avait restreint ses recherches aux dieux nordiques, parce qu’ils sont ceux qu’il connaît le mieux. En ce moment il avait quelques doutes concernant une personne qui, de part son travail, était habituée à côtoyer. Il s’agissait de l’inspecteur Derek Asulf. Il avait encore des doutes à son sujet, notamment au sujet de son «flair», un talent qui l’a aidé dans de nombreuses enquêtes et que lui a jamais fait défaut. Ce n’est peut-être rien, peut-être l’inspecteur est-il juste un très bon observateur, mais tout de même il reste intrigué. Il pourra penser ce qu’il veut de lui après, le trouver bizarre ou autre, mais il compte bien le confronter là-dessus, seul à seul.

Voilà pourquoi un soir il l’attendit dans le parking près du commissariat. L’heure se faisait tardive et le froid était mordant dehors, mais était habitué aux rudes climats d’Asgard. Il observait la porte de sortie de loin, placé de sorte à ce qu’il ne puisse pas le voir en sortant. Après quelques minutes il l’aperçut sortir, il attendit qu’il soit près de sa voiture pour avancer. Le brun le repéra rapidement, ce qui le fit sourire intérieurement. Il le regarda dans les yeux, le saluant de la tête.

«Inspecteur. Pas de repos pour les braves il faut croire».

Il ne perdit pas de temps pour enchaîner, ne voulant pas le laisser filer et donc laisser passer sa chance.

«Vous m’avez reconnu avant même de vous retourner, votre flair est vraiment impressionnant. Après tout votre taux de réussite concernant vôtre flair est de 100%, ce qui est inhumain. Vous avez toujours été comme cela ?».

Lui dit-il d’un ton parfaitement calme. Il se forçait à paraître neutre pour ne pas que l’inspecteur puisse lire en lui, mais il sait très bien qu’il ne peut pas tout contrôler, il y a certaines mimiques corporelles après tout que l’on peut faire sans même sans rendre compte. Il savait aussi que l’inspecteur a un fort caractère, mais cela ne l’impressionnait pas, peu de choses arrivaient à lui faire peur de toute manière.


©️ 2981 12289 0


I won't raise my white flag
The moment I surrender, bury me in the ground. I'd die before you see me take a bow.
- rainmaker

Mer 20 Fév - 21:19
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t181-for-justice-sven-madsen-termine http://caelesti-island.forumactif.com/t190-les-relations-d-un-dieu-nordique-sven-s-links
Revenir en haut Aller en bas
Nordique
Derek Asulf
Date d'inscription : 28/01/2019
Messages : 35
Drekels : 138
Je suis : Inspecteur de Police
On m'appelle : Geri
Je possède le pouvoir de : Lycanthropie - Nyctalopie
J'ai prêté allégeance aux : GARDEN
Nordique








L’Ordre contre la Justice

Sven Madsen φ Derek Asulf.



Le procureur Sven Madsen. Bien que j’arborasse un sourire à son encontre, nos rapports étaient… Comment dire, électrisant. Vous savez, déjà entre ceux du poste de police et le bureau du procureur, les relations étaient quelques fois tendues. Pourtant, nous cherchions tous la même chose, mais n’ayons pas la même vision sur le comment l’obtenir. Par exemple, un flic se basait beaucoup sur son instinct pour résoudre une affaire. Il est plus porter par le sentiment, l’expérience etc. Alors que chez le procureur, et bien il fallait croire qu’ils étaient plus procéduraux, paperasse, certificats etc. Bref, de la perte de temps. Je n’avais rien contre Madsen, du moins sur le plan personnel. Mais il suffisait parfois de savoir d’où un tel venait, pour se faire vite une idée.

En tout cas, même si j’éprouvais la moindre méfiance vis-à-vis de lui, il fallait avouer que ce procureur inspirait le charisme. Le regard, la tenue, la façon de parler… Tout cela m’évoquait l’image d’un chef. C’était quelque chose que je pouvais respecter et dont j’espérais, qu’il savait utiliser cette prestance pour de bonnes fins. Cependant, quel que soit les mobiles de son cœur, nous nous défions du regard. Comme deux chiens se mordant et ne désirant lâcher sa prise. Un petit jeu dont je ne risquais pas de m’enlacer, vous deviez vous en douter.

Après sa petite réponse, Madsen enchaina directement sur mon « flaire ». Voilà qui me fit bien rire. Oui, on m’en parlait déjà souvent de ce « don » à la fois féliciter et critiquer. Ce qui m’avait un peu forgé une certaine réputation. Ça et mes méthodes un peu expéditives. Mais notre ami procureur semblait préféré parler du point plus positif de ma personnalité et de ma carrière. Avais-je senti qu’en réalité, la personne qui se tenait devant moi, ne posait cette question de manière si innocente que cela ? Bien entendu, malgré son calme olympien, je sentais justement la sueur, entendais le rythme cardiaque etc. J’ignorais pourquoi il était là, ce qu’il cherchait, mais cela pouvait ne pas me plaire… Ou bien peut-être que si. Sans me laisser démonter, je répondais de manière presque amusée.

"Toujours… Je dirais que cela vient par l’expérience. Le temps d’apprendre à reconnaitre les choses, à les sentir, les entendre… Pratiques pour savoir si oui ou non, le gars que vous avez en face de vous, vous cache quelque chose ou non."

Mon regard provoqua celui du procureur. Il y avait bien un sous-entendu. De plus, ce que je disais n’était pas totalement faux. Même sous ma forme de Geri, il a fallu que j’apprenne très vite à reconnaitre les sons et les odeurs pour mieux servir mon maître. Et la tâche devenait un peu plus ardu depuis que j’ai rejoint ce caillou. Bien entendu, je ne pouvais pas me mettre à renifler les choses devant les gens et dirent que j’avais un odorat de canin. A chaque fois que je devais user de mon « flaire », il fallait le cacher. Prétendre à l’intuition ou dire que telle chose puait un peu trop pour être honnête etc. etc. Et comme ces humains n’étaient plus prêt à croire aux choses surnaturelles ou divines, du moins beaucoup moins qu’avant, ils pouvaient croire facilement à n’importe quoi. Tant que cela correspondait aux principes de leur pseudo science.

Pour revenir à notre cher ami le procureur, cela se sentait à plein nez qu’il cachait quelque chose. Que pouvait-il bien avoir en tête celui-là ? Mettons donc fin au suspense et demandons-lui, de manière civilisée.

"Mais, je suppose que vous n’êtes pas là, uniquement pour parler de mon flaire. Je ne serais pas conte sinon un fan, mais je me doute que vous voulez me demander autre chose pour venir à cette heure-ci, dans un parking souterrain."

Sur quoi portait mes soupçons concernant la nature des dessins de Sven Madsen ? Aucune idée. La seule chose dont je pouvais en être sûr, c’était qu’il attendait quelque de moi. Quoi donc ? Des informations ? Des services ? En tout cas, cela devait être important, pour venir me retrouver ici-même. Depuis combien de temps, attendait-il dans pareil endroit pour juste me parler ? La curiosité me dévorait, toutefois, il valait mieux rester prudent. Son odeur était bien celle d’un humain, mais il pouvait bien être autre chose, sous cette carcasse de chair et de sang.



© Méphi.





Se battre pour l’Ordre, est dans ma nature.


Ven 22 Fév - 18:36
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t406-derek-asulf-loyal-serviteur-de-l-ordre#3132 http://caelesti-island.forumactif.com/t407-la-meute-de-l-ordre-et-un-peu-du-chaos#3147 http://caelesti-island.forumactif.com/t408-les-enquetes-du-loup-policier#3149
Revenir en haut Aller en bas
Nordique
Sven Madsen
Date d'inscription : 07/10/2018
Messages : 85
Drekels : 146
Je suis : Avocat
Mon Gamma est : Un tatouage en forme de fléche (rune Tiwaz) sur l'avant-bras gauche
On m'appelle : Tyr
Je possède le pouvoir de : Manipuler le vent, j'ai aussi une force accrue et une peau très résistante.
J'ai prêté allégeance aux : REBELLIOUS
Je suis d'origine : D'Asgard
Nordique
L'Ordre contre la Justice.
Cela ne lui faisait pas particulièrement plaisir d’avoir affaire à l’inspecteur Asulf, car ce dernier de part son «don» d’intuition est capable de cerner très facilement les intentions d’une personne, notamment de savoir si quelqu’un lui ment ou lui dissimule quelque chose. Pour un manipulateur comme lui, qui aime manier les mots, c’est comme se heurter à un mur, ce qui est vraiment très frustrant. Il savait d’entrée de jeu que chercher des chemins détournés avec lui ne marcherait pas, mais pour la forme il n’était pas entré tout de suite dans le vif du sujet. Mais combien de temps cela durerait-il ?

Il y a plusieurs autres raisons qui font qu’il ne l’aime pas, tout d’abord ils ont des façons de penser très différentes. Lui est un froid calculateur qui s’appuie uniquement sur du concret, tandis que l’inspecteur, comme la plupart des flics utilise leur instinct. Une chose qu’il a toujours trouvée ridicule, il n’y a rien de fiable à faire à cela tellement la probabilité de se faire influencer par ses sentiments est grande. C’est d’ailleurs pour cela qu’il croit vivement que ce «talent» qui possède Asulf n’a rien de naturel. La deuxième raison est qu’ils ont un fort caractère tous les deux, alors autant que des fois la tension est palpable entre eux, c’est d’ailleurs le seul flic osant lui tenir tête et pour cela il admirait cette audace, d’une certaine façon, ça et puis il restait un bon flic malgré tout. Il gardait bon espoir aussi que malgré tout cela ils puissent s’entendre, d’autant plus s’il s’agit bien d’une divinité, car il pourrait lui être utile.

Il ne le quitta pas du regard, chercha à anticiper sa réaction, si seulement il pouvait avoir une petite longueur d’avance sur lui, ce serait déjà bien, pour au moins avec l’impression de contrôler la situation. Il n’a pas vraiment la défaite facile donc dans son orgueil il se persuade qu’il a toujours l’ascendant sur quelqu’un, ce qui en fait quelqu’un de très borné aussi. Ainsi, il était impossible d’imaginer qu’en ce moment l’inspecteur était en position dominante dans cet échange. Pour l’instant du moins. Ainsi donc le petit jeu n’avait pas duré longtemps, Une fois encore le cran dont il faisait preuve à son égard l’amusait. Il se permit donc d’être aussi direct que lui.

«L’instinct peut être une aide, mais en aucun cas ne peut une science exacte».

Commença-t-il d’un air hautain, disant cela comme une certitude absolue.

«Ce don n’est pas juste le fruit de votre instinct n’est-ce pas ? Cela ressemble plus à un pouvoir...divin. Etes-vous un dieu inspecteur ?»  

Dit-il haussant un sourcil à cette dernière phrase, le défiant ensuite du regard. Inutile de tourner autour du pot avec lui, ce ne serait qu’une perte de temps. Il verrait bien sa réaction, au pire il le prendrait pour un fou ou alors il mordrait à l’hameçon et là il aurait beaucoup de questions à lui poser.

©️ 2981 12289 0


I won't raise my white flag
The moment I surrender, bury me in the ground. I'd die before you see me take a bow.
- rainmaker

Mar 5 Mar - 21:59
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t181-for-justice-sven-madsen-termine http://caelesti-island.forumactif.com/t190-les-relations-d-un-dieu-nordique-sven-s-links
Revenir en haut Aller en bas
Nordique
Derek Asulf
Date d'inscription : 28/01/2019
Messages : 35
Drekels : 138
Je suis : Inspecteur de Police
On m'appelle : Geri
Je possède le pouvoir de : Lycanthropie - Nyctalopie
J'ai prêté allégeance aux : GARDEN
Nordique








L’Ordre contre la Justice

Sven Madsen φ Derek Asulf.



Cela se sentait que la pression ne faisait que monter entre nous deux. J’eus beau réfléchir, je ne voyais que mille trois-cents soixante-neuf raisons qui pourraient pousser Madsen à venir me voir. Des raisons qui se ressemblaient les unes aux autres. Mais chaque seconde qui s’écoulait, me poussait à y voir quelque chose de peu plaisante. Allons, que pouvait-il bien vouloir à une heure pareille dans un tel endroit ? Commençons par éliminer des possibilités. Il désirait me voir en privé, loin de tout le monde, dans un endroit où nous ne risquions plus de croiser d’âme. Donc, ceci n’avait rien à voir avec une affaire en cours. C’était plus que personnel, et sans doute était-ce quelque chose de gros. Qu’est-ce que c’était excitant !

Pour l’instant, nous ne faisions rien d’autre qu’un défi du regard. Qui allait baisser le sien et se soumettre ? Certainement pas moi. Je pouvais jouer à ce petit jeu des heures durant, épuiser l’autre à son propre piège. C’était pareil lorsque je chassais, ou qu’un loup chassait. Ce dernier était capable de traquer sa proie des heures. Il la blessait, l’épuisait… En meute, c’était un peu différent, mais vous aurez compris l’image. Encore, je me souvenais justement du temps jadis, où je devais dévorer les ennemis d’Odin. Assoiffé de chair et de sang, je pouvais aussi bien bondir sur l’adversaire, que chercher à l’épuiser dans un jeu qui tournait littéralement en rond.

Madsen fit une remarque sur l’instinct, ce qui manqua de me faire pouffer de rire. Les hommes comme lui, parlaient toujours de fait, de paperasse, etc. Et dire que moi, je n’étais qu’une bête et qui pourtant, savait se montre bien plus humaine que lui. Nous pouvions tous ressentir les choses et c’était cette faculté qui pouvait nous guider. Alors que dans le monde bien ranger de certaines personnes, il suffisait d’une erreur pour que tout soit envoyé en l’air. Comme par exemple, lors d’un procès, un accusé jugé pour meurtre, vol et agression fut acquitté. Pourquoi ? Car un document important avait trop tardé à être livré. Et même si ce bout de papier, montrait bien que ce gars était coupable, et bien il fut quand même innocenté cette pourriture.

Mais oublions ce naze qui a mal finit, les os brisés dans une ruelle. Là, les choses prirent une tournure inattendue. Le procureur, toujours sur cette histoire d’instinct, me posa une question qui semblait avoir un sens caché, ironie. Si j’étais un dieu. Là, je sentais les muscles de mon visage s’étiraient. Un large sourire coupa ma face en deux, dévoilant mes dents. Et j’eus vraiment l’impression que mes yeux se mirent à briller. Vraiment intéressant… On ne posait pas ce genre de question comme ça. Mais avant de me jeter dans la gueule du loup, j’optais pour une approche plus subtile pour être sûr de qui j’avais devant moi.

"Je n’ai jamais prétendu en être un, mais si vous le pensez, je suis flatté. Vous désirez rejoindre mon Fan Club ou devenir un de mes disciples monsieur le procureur ?"

Un rire s’échappa d’entre mes lèvres. Je m’étais trahi ou non, hors de question de cracher le morceau de suite. Soit effectivement, Sven Madsen était une déité ou une créature, et il faudra que je m’assure de sa véritable identité, soit je faisais fausse route, et sa question visée autre chose. Cependant, j’en doutais. Je savais que d’autres dieux et créatures, vivaient ici sur Caelesti. L’ennui étant que Garden et Rebellious devaient ce partagés le même territoire. Donc, si notre petit Sven était bien l’un des nôtres, dans quel camp, se trouvait-il ? De quoi devenir paranoïaque non ? Haha !

"C’est un don en effet… Que j’ai eus depuis ma tendre enfance. Il s’est perfectionné avec le temps et l’expérience. Ce qui m’a fait devenir ce flic divin, comme vous dite."

Je répondais sans réellement répondre à sa question, car cela m’amusait bien. Qui allait donc craquer et tout balancé ? Bien entendu, je soupçonnais le procureur, car il fallait avouer qu’il se montrait bien plus direct que moi. Alors, il allait sans doute en avoir assez et tout balancer. Il n’avait pas peur de se brûler, j’admirais cela. Bon allez, soyons sympa et donnons-lui un indice.

"Après, cela vous vient aussi naturellement quand vous êtes une sorte de loup solitaire, séparé de votre coéquipier et obligé de faire cavalier seul."



© Méphi.




Se battre pour l’Ordre, est dans ma nature.


Ven 8 Mar - 8:35
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t406-derek-asulf-loyal-serviteur-de-l-ordre#3132 http://caelesti-island.forumactif.com/t407-la-meute-de-l-ordre-et-un-peu-du-chaos#3147 http://caelesti-island.forumactif.com/t408-les-enquetes-du-loup-policier#3149
Revenir en haut Aller en bas
Nordique
Sven Madsen
Date d'inscription : 07/10/2018
Messages : 85
Drekels : 146
Je suis : Avocat
Mon Gamma est : Un tatouage en forme de fléche (rune Tiwaz) sur l'avant-bras gauche
On m'appelle : Tyr
Je possède le pouvoir de : Manipuler le vent, j'ai aussi une force accrue et une peau très résistante.
J'ai prêté allégeance aux : REBELLIOUS
Je suis d'origine : D'Asgard
Nordique
L'Ordre contre la Justice.
Décidément cet inspecteur en avait dans le pantalon comme on dit. Il lui avait toujours donné cette impression, de quelqu’un sûr de lui et de ses valeurs, habitué sûrement à ne pas se laisser marcher sur le pieds ou se faire mener en bateau. Un homme direct, brut, sincère aussi. d’ordinaire le genre de personne qu’il apprécie, bien qu’il n’aime pas qu’on lui résiste ainsi. Oui il peut se montrer contradictoire des fois, il faut croire qu’en réalité il aime la confrontation. On n’est pas le dieu de la guerre sans être un peu belliqueux après tout. Sa mâchoire se crispa légèrement et il fronça les sourcils lorsqu’il vit l’inspecteur se mettre à rire. Pour qui il se prenait, il était on ne peut plus sérieux sur le sujet ? C’est un fait après tout, mais sûrement fait-il partie de ces personnes qui croient au hasard, à la chance ou d’autres foutaises du même genre comme tient l’astrologie par exemple, une lubie humaine particulièrement ridicule à ses yeux. Mais bon restons civilisé, il avait un objectif en tête il allait s’y tenir. Il continua en glissant quelques allusions sur le fait qu’il soit une divinité. S’il en ait une cela le fera réagir sûrement, si ce n’est pas le cas, eh bien il ne comprendrait probablement pas cette référence, son utilisation ici précisément.

Et sa réaction fut des plus lisibles et pour une raison qu’il ignorait un frisson imperceptible le traversa. Cette expression et ce regard, ses yeux il aurait juré qu’il avait changé l’espace d’un court moment. Il était bien plus froid, bien moins humain. Il se souvenait de la fois où il avait vu un regard pareil et il comprit soudainement pourquoi il se sentait soudain moins à l’aise. Ce regard lui faisait pensait à Fenrir. Pourtant, il restait persuadé que cela n’est pas lui. Non si c’était le cas, cela ferait bien longtemps qu’il lui aurait sauté dessus. Cet homme osait le narguer, il croyait quoi, si l’un d’eux doit être la proie ce sera sûrement pas lui. Il lui répondit donc, sans perdre sa contenance.

«Un fan ? Non désolé, mais vous n’êtes pas mon type».

Il n’aimait pas le fait que cela si se croit trop en confiance. La tension était maintenant palpable entre eux, chacun voulant sûrement prendre l’ascendant sur l’autre, se tournant autour, prêt à bondir sur l’autre au moindre mouvement suspect. Puis l’inspecteur finit par lui lâcher un autre indice, la pièce manquante qui lui manquait pour étayer ses soupçons. C’était une créature pour sûr. Un loup, cela laissait peut d’alternative. Il le fusilla du regard.

«Hmm... Tu es un des loups d’Odin alors ? J’ai raison ?»

Il continua sur sa lancée, voulant cette fois exposer ses intentions avant que l’inspecteur puisse réagir.

«Malgré les apparences, je ne recherche pas la confrontation. Je pense que dans la situation dans laquelle nous sommes actuellement, il nous faut nous entraider si on veux un jour sortir d’ici. Ah moins que tu ne veuilles rester ainsi, après tout je te comprends, sans Odin tu es libre après tout».

Il avait soudain utilisé le tutoiement, comme si le fait d’apprendre qu’ils sont tous les deux des dieux les avaient rapprochés. Mais bon, ce serait plus simple ainsi pour discuter, du moins de son avis.
©️ 2981 12289 0


I won't raise my white flag
The moment I surrender, bury me in the ground. I'd die before you see me take a bow.
- rainmaker

Dim 17 Mar - 22:13
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t181-for-justice-sven-madsen-termine http://caelesti-island.forumactif.com/t190-les-relations-d-un-dieu-nordique-sven-s-links
Revenir en haut Aller en bas
Nordique
Derek Asulf
Date d'inscription : 28/01/2019
Messages : 35
Drekels : 138
Je suis : Inspecteur de Police
On m'appelle : Geri
Je possède le pouvoir de : Lycanthropie - Nyctalopie
J'ai prêté allégeance aux : GARDEN
Nordique








L’Ordre contre la Justice

Sven Madsen φ Derek Asulf.



On pouvait dire que le procureur avait de l’humour, ça me plaisait. Il cassait un peu le stéréotype de l’homme de loi américain. Vous savez, comme dans New-York Police judiciaire, costume impeccable, un sourire toutes les saisons, l’air constipé et ressemblant beaucoup à un bureaucrate. Une sorte de robot qui doit suivre à la lettre son programme, pas le temps de s’en couler un. J’étais donc prêt à parier, qu’en-dehors des heures de travail, Sven était un véritable boute-en-train. Car après tout, que savions-nous réellement des autres ? On ne connaissait jamais personne parfaitement, chacun avait son petit jardin secret, et j’étais bien placé pour savoir de quoi je parlais. Ce qui nous ramenait à ces suspicions de tout à l’heure. Quel était donc le secret de Madsen ? S’il perçait mon mystère, le sien serait aussi révélé. Déjà que depuis le début, je rassemblais les indices que j’avais sous les yeux pour me constituer un profil.

Et justement, Sven parvint à découvrir mon identité. Il fallait dire qu’il m’impressionnait. Il aurait pu être inspecteur aussi. Comme quoi, on ne connaissait vraiment pas les gens, on se laissait facilement aveugler par les apparences et les préjugés. Sa réponse me permit au moins, de comprendre que j’avais en face de moi, un confrère du panthéon nordique. Mais qui était-il ? Avant, j’aurais pu l’applaudir, dire un mot de félicitation, le questionner, etc. Même, lui imposer l’énigme suivant, lequel des loups étais-je, car on me confondait souvent avec mon frère. Mais, de un nous n’avions pas le temps, et de deux, le procureur enchaîna à présent sur ce qui le menait, enfin, ici.

J’aurais pus aussi me défendre, criant à la calomnie « Quoi ? Mais je ne voie pas du tout de quoi vous parlez mon bon petit monsieur ! Vous êtes fou ! Qui sont ces loups et Odin ? » Cela aurait été drôle, mais je n’étais pas stupide à ce point.

Déjà, il me tutoyait. Je ne savais pas si j’appréciais cela ou non. Puis, deuxièmement, que penser de sa proposition ? Sans doute que n’importe quel autre dieu ou créature, sauterait sur l’occasion, mais moi, je voyais les choses autrement. Un large sourire bien sombre, coupa mon visage en deux.

"Offre tentante. Mais qui te dis que nous sommes vraiment libres dans cette situation ? Ha ! Et puis, je ne sais pas encore qui tu es mon ami."

Indice important dans sa tirade ! On sentait parfaitement de l’animosité vis-à-vis de mon maître Odin. De plus, le ton et la posture adoptés, révélaient un caractère à la fois fort, charismatique et autoritaire. Je sentais qu’il faisait partie de l’autre camp, mais quel était donc son identité ? Ayant vue et côtoyé chacun des Ases et les autres, je me souvenais de chacun d’eux. Et le petit Sven me faisait bien penser à…

"Non ! Ne me dis pas que tu es celui qu’Odin à supplanter sur le trône ?"

Tentant de jeter un rapide coup d’œil, l’étrange gant pouvait être révélateur. Pourtant, même sans ça, je demeurais convaincu, il s’agissait de Tyr. Le dieu qui devait le moins aimer les loups. Encore, quel imbécile je trouvais de laisser sa main dans la gueule de Fenrir. Bref, notre bon vieux copain Tyr était là. Un des fameux Rebellious ayant tenter de s’opposer à Odin et ses ivrognes de fils. Oui, je les aimais tous héhé. Toutefois, vous le conviendrez, cela peut mener à… Un petit problème concernant le plan d’alliance du procureur. Et ben tiens, si je m’y attendais.

"Je ne suis pas contre les embrassades, surtout après une longue séparation, mais crois-tu que ça peut marcher entre nous mon pote ?"

Nous n’étions plus dans le cadre du boulot, ni même dans celui de la vie lambda d’un humain. Là, c’était une histoire qui dépassait ce monde. Et quoi que puisse dire Tyr, ou Sven, que même s’il ne cherchait pas la confrontation, elle risquait de tomber quand même. Car si j’étais sur ce rocher, c’était pour une raison très clair. Qui risquait en plus, de ne pas plaire à Madsen.



© Méphi.




Se battre pour l’Ordre, est dans ma nature.


Mar 19 Mar - 8:33
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t406-derek-asulf-loyal-serviteur-de-l-ordre#3132 http://caelesti-island.forumactif.com/t407-la-meute-de-l-ordre-et-un-peu-du-chaos#3147 http://caelesti-island.forumactif.com/t408-les-enquetes-du-loup-policier#3149
Revenir en haut Aller en bas
Nordique
Sven Madsen
Date d'inscription : 07/10/2018
Messages : 85
Drekels : 146
Je suis : Avocat
Mon Gamma est : Un tatouage en forme de fléche (rune Tiwaz) sur l'avant-bras gauche
On m'appelle : Tyr
Je possède le pouvoir de : Manipuler le vent, j'ai aussi une force accrue et une peau très résistante.
J'ai prêté allégeance aux : REBELLIOUS
Je suis d'origine : D'Asgard
Nordique
L'Ordre contre la Justice.
Qui dit que nous sommes libres dans notre situation ? Hmm... cela pouvait ouvrir à réflexion effectivement. Tout dépend de ce que l’on veut vraiment, se détacher de son ancienne vie ou chercher à la reconquérir. Il était assez déçu de cette réponse, mais il s’attendait un peu à cela. Venant de quelqu’un ayant passé sa vie à servir quelqu’un, mais le problème c’est que ce quelqu’un est Odin. Mais bon, au moins il peut lui accorder une chose, il est fidèle à son maitre. Il aurait pourtant aimé un peu d’ouverture d’esprit, Odin n’est pas parfait loin de là et il sait que Derek, dont il ne sait pas encore son réel nom, hésitant encore entre les deux loups, ne veut que le bien pour Asgard. Malgré ce que certains peuvent dire, c’est aussi ce qu’il veut, faire d’Asgard un meilleur endroit, mais pour cela il faut enlever les éléments néfastes. Mais allait-il réussir à faire comprendre ses intérêts à monsieur le loup ? Rien n’est moins sûr.

Il serra les dents, affichant un léger rictus agacé. Il n’aimait pas cette attitude que cet inspecteur avait en ce moment, éprouvant même un bref instant de malaise lorsqu’il le vit regarder son gant. Malgré les nombreuses années qui avaient passé depuis l’incident, pour lui c’est comme si c’était hier. Il se souvenait de la douleur bien sûr, mais le plus dûr avait été après, toutes les humiliations, les moqueries qu’il avait subit. Même encore maintenant, il restait catalogué comme celui ayant perdu sa main «bêtement» soi-disant dans la gueule de Fenrir. Bêtement ! Tout ce qu’il avait fait c’est uniquement pour Asgard, pour protéger les autres dieux et en retour il n’a eu que du méprit. Tout le monde ou presque lui a tourner le dos et ce vil d’Odin en a profité pour s’imposer.

«Celui qui qu’Odin a supplanté ?» Dit-it, haussant un sourcil. «Je suis le dieu de la guerre et de la justice et toi tu n’es que le serviteur d’Odin, son chien de garde on pourrait dire, alors ravale ta suffisance. Tu ne connais même pas toute l’histoire, c'est affreusement déplacé».

Il sentait bien dans le regard de l’autre qu’il le jugeait, il n’avait pas besoin de lire dans les pensées pour savoir ce qu’on pensait de lui et de cette histoire avec Fenrir. Ce regard il l’avait vu de nombreuses fois. Cela le mettait hors de lui, alors finit les civilités. C’était une erreur d’essayer, de tenter quelque chose avec lui. De toute manière, dès le moment où il avait su son identité, il savait que c’était voué à l’échec, jamais il conclurait une alliance avec quelqu’un comme lui, pas s’il continue de jurait fidélité ainsi à Odin. Pff, cela lui donne envie de vomir. Il le regarda droit dans les yeux avec défi.

«Visiblement c’était une erreur de ma part. Je pensais que tu serais assez intelligent pour saisir cette opportunité, tant que tu le peux encore. Car dans le nouvel Asgard qui viendra, j’aurais eu besoin de quelqu’un d’intelligent et intègre comme toi. Mais encore une fois, c’était une erreur de jugement. Peut importe, Odin a bien de la chance d’avoir quelqu’un d’aussi fidèle, mais poses-toi cette question, mérite-t-il tout cela ?»
©️ 2981 12289 0


I won't raise my white flag
The moment I surrender, bury me in the ground. I'd die before you see me take a bow.
- rainmaker

Mar 2 Avr - 22:06
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t181-for-justice-sven-madsen-termine http://caelesti-island.forumactif.com/t190-les-relations-d-un-dieu-nordique-sven-s-links
Revenir en haut Aller en bas
Nordique
Derek Asulf
Date d'inscription : 28/01/2019
Messages : 35
Drekels : 138
Je suis : Inspecteur de Police
On m'appelle : Geri
Je possède le pouvoir de : Lycanthropie - Nyctalopie
J'ai prêté allégeance aux : GARDEN
Nordique








L’Ordre contre la Justice

Sven Madsen φ Derek Asulf.



Aurais-je touché une corde sensible ? Tyr semblait piquer. Pourtant, je n’en démordais pas, et même ses reproches, ne me firent effacer mon beau sourire. Au contraire, ils l’exagérèrent à tel point, que je sentais les muscles de ma mâchoire tiraient fortement. Je n’allais quand même pas, prendre en pitié, un ennemi de mon maître. Normalement, je les dévorais. Après oui, l’épisode de la main coupé, c’était dérouler très peu de temps avant la naissance de mon frère et moi. Mais je n’allais pas remettre en question les paroles d’Odin. De toute manière, j’avais déjà ma petite idée du pourquoi de l’accomplissement d’un geste aussi idiot. Et croyez-moi, ce n’était pas le mot courage qui me venait en premier à l’esprit.

"Oui bien entendu, si tu le dis." Disais-je de façon bien sarcastique.

Vous vouliez connaître cet avis dont je me gardais d’annoncer, du moins trop vite, à notre ami ? Si les Ases avaient bien un défaut commun, Ases ou Vanes compris, c’était la vanité. Tous voulaient prouver qu’ils étaient les plus forts, les plus courageux. Et dans ce cas, qu’est-ce qu’on réalisait ? Des défis idiots. Voilà donc ce que représentait le prétendu « Sacrifice de Tyr. » Il voulait prouver quelque chose, et sacrifia stupidement son membre. Et qu’a-t-il gagné à la fin ? Cela valait-il le coup ? Un simple duel aurait suffi. Enfin moi, je me serais contenté de cela, que de perdre ainsi quelque chose sans véritable raison. Et après, ça avait le culot de se plaindre, de dire être une victime. Bouhou.

Je vais vous dire, des types comme ça, j’en rencontrais à la pelle. Et tous, finissaient derrière les barreaux dans une jolie petite cage. On justifiait toujours ses actions idiotes, se disant victime du monde. « Je voulais agir pour le mieux, je n’avais pas le choix, il fallait que je le fasse, je me suis sacrifié pour ça… Et gnagna ! » Et après, c’était lui qui me parlait d’intelligence. La bonne blague, je ne vous dis pas, comment ce fut difficile pour moi, de me retenir de rire un bon coup. C’était marrant quand même, de voir comment tout le monde se croyait malin et intelligent, jusqu’à ce qu’ils découvrent qu’ils sont plus stupides qu’une chèvre. Que j’avais hâte de voir Tyr tombait de son piédestal, faire face violemment à la réalité et que son nouvel Asgard, qu’il lui disait bye bye. Toutefois, je me sentis l’âme chaleureuse de lui répliquer (Oui, pour rire) :

"Oh allons. Si je me rangeais de suite de ton côté, je ne serais pas si intègre que cela, je ne serais donc pas le « Toutou d’Odin » et donc, dans les deux cas je te déçois. Je suis désolé mon ami."

Mains dans les poches, mon regard fuyait pour examiner le plafond du parking souterrain. Me tenant d’un air nonchalant, mes lèvres brûlèrent de lui envoyer quelque chose qui risquait de le faire exploser. Car je trouvais beaucoup de choses à redire sur lui, et c’était le désir de faire rager un ennemi de maître qui m’animait, bien plus que l’envie de rependre la justice et la vérité. Après tout, à quoi s’attendait réellement Sven Madsen ? Que ses paroles suffiraient à me convaincre comme ça, comme par magie ? Pfff, c’était à se demander, qui était réellement le plus bête. Après, il devait sans doute surestimer son don d’orateur. C’était un bon procureur, pas de doute. Mais mon cœur n’était pas conquis haha ! Bon aller, je me lance, je le lui dis, la tentation était trop forte.

"Par contre, je me doutais que tu étais en fait un peu lâche. Mais pas à ce point. Enfin ce n’est pas trop grave… Oui, au premier coup reçu, tu détales déjà. Je suis déçus aussi."

Il était vrai que je ne m’attendais pas à le voir abandonner la partie aussi vite. Déjà qu’il eut effectivement fait une erreur de se dévoiler à moi, maintenant il rebroussait chemin. Il fallait assumer ses choix, et on dirait que notre ami procureur, avait du mal de ce côté-là. Premièrement pour la main, ensuite pour notre rencontre. Allait-il finir ce projet au moins ? Quoi qu’il en soit, s’il désirait partir, je le laissais donc faire. Inutile de nous battre de suite ici. Attendons un moment plus propice. Le monde des mortels avait des lois certes, mais celle des dieux les dépassaient largement. Quoi qu’il en soit, j’étais heureux d’avoir pus identifier un adversaire. Dès que je le pourrais, je me renseignerais un maximum à son sujet, lisant maintenant, entre les lignes. La chasse était ouverte…



© Méphi.




Se battre pour l’Ordre, est dans ma nature.


Ven 5 Avr - 8:45
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t406-derek-asulf-loyal-serviteur-de-l-ordre#3132 http://caelesti-island.forumactif.com/t407-la-meute-de-l-ordre-et-un-peu-du-chaos#3147 http://caelesti-island.forumactif.com/t408-les-enquetes-du-loup-policier#3149
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: