:: Archives RP Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Prendre un verre ou une danse ?
Grecque
Hector Kostas
Date d'inscription : 10/11/2018
Messages : 199
Drekels : 227
Je suis : Gérant du "Dancing Bar"
Mon Gamma est : Un tatouage d'une tête de taureau sur la nuque
On m'appelle : Astéros ou le Minotaure
Je possède le pouvoir de : Me transformer en Minotaure et une super force
J'ai prêté allégeance aux : GARDEN mais plus Neutre
Je suis d'origine : Grec
Grecque
Prendre un verre ou une danse ?Jill Summer & Hector Kostas

Et allez, encore une journée de boulot comme un autre. Jouer les videurs, ce n’était pas forcément la chose la plus excitante qui soit. Mais je pouvais de temps en temps, faire ce qui me plaisait, tabasser les fauteurs de troubles. Quand je n’étais pas à l’entrée pour dire « Tu rentres, tu ne rentres pas », parfois, j’eus le luxe d’aller chasser quelqu’un à grand coup de pied dans l’arrière-train. Et quand ils étaient suffisamment éméchés, bue plus qu’un Satyre, alors ils se montraient parfois plus violents, et là, je pouvais en assommer un ou deux.

Mais venait enfin, l’heure de la fermeture. Loin de m’en plaindre, j’appréciais les moments où les choses s’arrêtaient. Pourtant, ce soir-là, je brisais un peu mon rituel. D’ordinaire, je saluais juste ce que je croisais au boulot, pris mes affaires et hop ! Direction chez moi. Ouais, j’étais assez « pédalo, boulot, dodo. » Mes activités extérieures restaient encore rares. Mais ce soir, je fis une entorse à la tradition, allant directement m’installer au bar. Bon, j’avais déjà fait ça, mais à de rares occasions. Et j’eus un réel besoin de m’asseoir et boire un coup avant de rentrer chez moi. Enfin, si c’était possible. Tout le monde devait bien rentrer dans son foyer, ce que je comprenais. Et je ne comptais pas abuser de la présence ici trop longtemps. Un p’tit verre et hop ! Direction la baraque pour se coucher avant une nouvelle journée pleine « d’aventures ».

"Jill ? Est-ce que ce serait possible d'avoir à boire ?"

La jeune serveuse, Summer, était encore présente. J’en profitais pour commander quelque chose. Mais si elle ne pouvait pas, ou ne voulait pas, je n’insisterais pas plus. Chacun avait sa vie, et nos services respectifs furent terminés depuis quelques minutes déjà. Et si je ne pouvais pas boire ici, et bien, je rentrerais tout simplement. On ne va pas chercher d’histoire ou se prendre la tête. Généralement, je n’avais rien contre mes collègues, je respectais chacun d’entre eux. Même le petit couple qui dirigeait cet endroit. Ils furent sympas de me donner ce job alors que j’éraie dans les rues comme un clodo, et donc je ne jouerais pas les ingrats en faisant des vagues ici.

Et si je devais donner mon avis sur ma situation au Dancing Bar, je dirais que tout se passait plutôt bien. Ici au moins, on respectait mon intimité, on ne me dérangeait pas. Enfin, on me disait au moins « Salut ça va ? », mais rien d’insurmontable, je répondais et fis de même et c’est tout. Et concernant la petite, je la respectais autant que les autres. Bon, j’ignorais tout de Summer, mais elle paraissait sympa. Gentille, sociable, tout l’inverse de moi. Alors, sa présence ne me dérangeait pas, car elle aussi, jusque-là, respectais mon cercle perso.

Après, que voulez-vous que je vous dise ? Ma vie se résumait ainsi, il n’y avait pas grand-chose à dire. Juste mon travail, et mes moments seul chez moi. On critiquera sans doute que ma vie sociale soit très pauvre, mais je l’aimais ainsi. Qu’on me voie comme une ombre, qui vient tabasser ceux qui soulent trop, avant de disparaitre comme un spectre d’Hadès. Et au moins comme ça, je ne me retrouverais pas impliquer dans une intrigue des plus stupide, comme cette guerre entre les dieux. C’étaient leurs affaires, pas les miens, je n’en avais rien à carrer de leurs problèmes. J’avais les miens, pas besoin de ceux des autres.

Ne me voyez pas comme un égoïste ! Ce serait l’inverse, les autres qui me jetteraient sur le dos leurs problèmes, alors que moi, je n’avais rien demander. Alors oui, je voyais mon arrivé sur cette île comme un nouveau départ, mais les ennuis provoqués par ces êtres soi-disant divins, nous ont suivit et croyez mon flaire, cela ne sentait pas bon. Quelque chose se tramait, je pouvais le sentir. Et je préférais en rester éloigner. La dernière fois, je fus embarquée sans qu’on demandât mon avis. Mais à présent, j’avais le choix, j’étais enfin maître de mon destin ! Du moins le croyais-je jusque-là. Là, j’avais vraiment besoin d’un verre.

©️ YOU_COMPLETE_MESS


Μινώταυρος



Music:
 
Jeu 29 Nov - 10:00
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t258-hector-kostas http://caelesti-island.forumactif.com/t264-hector-kostas-et-son-labyrinthe-de-liens#1327 http://caelesti-island.forumactif.com/t265-l-odysse-d-un-taureau#1334
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




Prendre un verre ou une danse ?
Every human being is a puzzle of need.
You must become the missing piece.



☾☾ -Et voila, encore une soirée de passée au dancing bar, tout le monde rangeais et se préparais a partir, mais moi comme toujours, je finissais par ranger le bar et faire les dernières vaisselles. Etant une des seules au bar, je ne manquais jamais de boulot, surtout quand les gars de la soirées venaient au bar rien que pour me parler, c'était comique parfois, car souvent ils étaient saoules. Hector notre sorteur, devait parfois les mettre dehors quand ils prenaient trop leurs aises avec moi, ou avec n'importe quelle femmes d'ailleurs.

-Je finissais a peine ma vaisselle quand Hector vint s'assoir au bar, il me demandais si je pouvais lui servir a boire, en général je refusais les derniers clients, mais Hector était de la maison et méritais bien de ce détendre un peu, je lui fit alors un sourire.

-"C'est bien parce que c'est toi Hec, tu veux boire quoi ? ".

-Je savais qu'Hector n'aimait pas trop les familiarités, mais moi je le faisais avec tout le monde, j'étais un peu la star du bar mais a vrai dire cela m'importais peu, je lui servit son verre après m'avoir répondu. Une fois fait, je me pencha croisant les bras sur l'évier et histoire de le regarder, pendant qu'il se désaltérais je lui adressa la parole le plus simplement du monde.

-"Pas trop dure la soirée ? c'était la folie ce soir, comme toujours tu va me dire.".

-Je rigolais légèrement avec ce petit rire, qui selon certains, faisais mon charme, enfin l'un de mes charmes, ça aussi ça me faisais souvent rire, car je voyais toujours ça comme une tentative de drague bidon.

CODAGE PAR AMATIS

Ven 30 Nov - 14:14
Revenir en haut Aller en bas
Grecque
Hector Kostas
Date d'inscription : 10/11/2018
Messages : 199
Drekels : 227
Je suis : Gérant du "Dancing Bar"
Mon Gamma est : Un tatouage d'une tête de taureau sur la nuque
On m'appelle : Astéros ou le Minotaure
Je possède le pouvoir de : Me transformer en Minotaure et une super force
J'ai prêté allégeance aux : GARDEN mais plus Neutre
Je suis d'origine : Grec
Grecque
Prendre un verre ou une danse ?Jill Summer & Hector Kostas

Commandant un whisky, la jeune serveuse vint me servir. Une bonne boisson fraîche comme ça, cela pouvait vous revigorer, aussi bien que cette ambroisie ou le nectar des dieux. Curieusement, je n’eus jamais ressenti l’ivresse de l’alcool. Pouvant boire plusieurs barriques d’affiler, jamais je ne venais à danser sur les tables, chanter, pleurer ou cogner pour un rien. Sans doute lié à ma constitution d’origine. En tout cas, cela me mit en confiance pour boire sans compter, et pouvant stopper quand c’était nécessaire. Mais parler de mon lien avec l’alcool, je suppose que vous n’en avais rien à faire. Alors continuons notre histoire.

Buvant une gorgée ou deux, je pensais terminer la soirée ainsi, avant de devoir rentrer chez moi. Mais les dieux semblaient avoir décidé autrement. Car notre petite Jill, semblait vouloir faire la causette. Ok, je n’aimais pas trop parler. Je le dis, et je le répète, je laissais vivre chacun dans son coin et eux de même, nous nous contentant juste des formules de bases. Voyez-moi comme un asociale, ou quelque chose dans le genre, c’était ainsi. Mais si vous connaissiez un peu mon histoire, la vraie, alors vous réfléchiriez à deux fois à ce que vous pensez. Même si je n’en avais rien à carrer de votre avis.

Pourtant, je n’allais pas envoyer balader la pauvre Jill. Elle était déjà sympa. Juste que le problème, c’était que je ne fus pas quelqu’un de très sociable. Et donc, en plus de chercher à vivre comme un ermite peinard dans mon coin, j’avais du mal à parler aux autres. Pour ça que mes répliques étaient courtes, et opposées aux belles phrases inutiles dans les bouquins. Mais il fallait bien que je dise quelque chose, n’ayant rien contre elle, il était hors de question de provoquer un malaise au taff. Alors, je disais la première chose qui me venait à la tête.

"Mouais."

Je vous avais prévenu. Qu’est-ce que j’allais dire d’autres ? Je n’allais pas inventer une jolie histoire complétement fausse. Une réponse simple et courte, valait mieux que mille mots assommants. D’ailleurs, ceux qui avaient pour habitude de parler trop, eurent pour effet de m’exaspérer et alors, je voulais tous les assommer pour leur apprendre à se taire. Toutefois, je sentais qu’à présent, la conversation fur lancer, il fallait y aller. Et parlant de folle journée, une anecdote me revenait en mémoire et comme pousser par ce souvenir, je me sentais obliger d’en faire part.

"Des cas ceux du p’tit groupe. Mais distrayant."

Je faisais bien référence à la petite bande de fêtards. Un groupe d’amis ados, complétement abrutis. Ils voulaient célébrés je ne savais plus trop quoi, mais on vite abusé de la boisson eux. Et au lieu de se calmer et se montrer coopérative, j’ai dû coller quelques baffes. Un joli petit spectacle. Et comme ils s’étaient montrés peu respectueux envers les employés et les clients, leur éjection du bar fut acclamée même. Et comme par magie, tout le monde reprenait sa petite vie, comme si de rien n’était. Pas plus mal. Après, je n’avais pas d’autres souvenirs de la journée et de la soirée. Si ce n’était toute cette foule, bien nombreuses pour la fin de l’année.

"Et toi de ton côté ?"

Encore, mon boulot ne me faisait pas trop quitter mon poste, m’obligeant à rester la plupart du temps à l’extérieur. Mais l’intérieur, cela devait être la fête ! Non, une bataille. La pauvre petite, devait bien être crever après une journée aussi bien remplit. Et moi, j’abusais en lui demandant de me servir. Parfois, je n’avais rien dans la tête, elle ne voulait sans doute pas trop voir la mienne justement. Sans doute que son chez elle lui manquait, ainsi que son plumard. Me rendant compte de cette éventualité, je me sentais un peu confus.

"Tu préfères peut-être que je ne te dérange pas."

Paroles peut-être un peu trop sèches, trop direct. Cela choque plus d’un, mais pour moi, c’était être sincère. Je pensais bien faire en parlant ainsi à chaque fois. Car si elle voudrait reprendre sa petite vie en paix, il n’y a qu’à le dire. Moi, j’aimais bien la petit Jill. Je la respectais et ne voudrais pas la dérangé plus que nécessaire. Pas parce que je simplifiais un maximum ma vie et mes interactions, que mon existence était plus simple, il ne fallait pas croire ça.

©️ YOU_COMPLETE_MESS


Μινώταυρος



Music:
 
Dim 2 Déc - 14:17
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t258-hector-kostas http://caelesti-island.forumactif.com/t264-hector-kostas-et-son-labyrinthe-de-liens#1327 http://caelesti-island.forumactif.com/t265-l-odysse-d-un-taureau#1334
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

 

 

 

Prendre un verre ou une danse ?
Every human being is a puzzle of need.
   You must become the missing piece.

 


 
☾☾ -Sacré Hector, toujours a penser qu'il dérange les gens, c'était pas mon cas, j'aimais toujours parler avec lui, il était certes parfois rude et violent mais au fond de lui il y avait cette gentillesse qui me touchais beaucoup. Finissant son verre, je lui resservis histoire de ne pas le faire partir trop vite, j'avais vraiment envie de le connaitre mieux pour le comprendre, je lui fit un sourire pour répondre a sa question.

-"Oh tu sais moi, j'aime mon travail, plus j'ai de boulot plus j'ai de l'argent de poche ".

-Je rigolais légèrement de ma phrase, ça faisais peut-être penser que je ne pensais qu'à l'argent en disant ça, mais ceux qui me connaissaient savaient que ce n'était pas le cas, loin de la. Je rangea la bouteille de whisky à ça place derrière moi et lui souriais a nouveau.

-"Tu veux pas qu'on aille marcher un peu dehors ? J'ai besoin de prendre l'air puis il faut fermer on est les derniers ".

-J'espérais vraiment qu'il me dise oui, même si il faisais froid dehors, cela était préférable que toujours rester la à papoter en s'ennuyant, je vais alors prendre ma veste mais je m'était rendue compte que j'avais oublier mon jeans pour me changer, bon c'était pas grave, j'était pas vraiment frileuse donc je restais en jupe. Je revint vers Hector et lui fit un sourire amical.

-"Prêt ? ".

-Je l'attendais et une fois dehors, je ferma le bar a clef, je pris son bras en grelotant un peu vu la différence flagrante de température entre le dehors et l'intérieur.

-"J'aimerais vraiment apprendre a mieux te connaitre Hector, mais te méprend pas, j'aimerais juste être ton amie c'est tout..".

-C'est vrai, je n'avais aucune envie particulières a part celle la, je voulais lui apprendre a profiter un peu de la vie et le voir sourire un peu plus par la suite.

 
CODAGE PAR AMATIS

 
Mer 5 Déc - 12:30
Revenir en haut Aller en bas
Grecque
Hector Kostas
Date d'inscription : 10/11/2018
Messages : 199
Drekels : 227
Je suis : Gérant du "Dancing Bar"
Mon Gamma est : Un tatouage d'une tête de taureau sur la nuque
On m'appelle : Astéros ou le Minotaure
Je possède le pouvoir de : Me transformer en Minotaure et une super force
J'ai prêté allégeance aux : GARDEN mais plus Neutre
Je suis d'origine : Grec
Grecque
Prendre un verre ou une danse ?Jill Summer & Hector Kostas

Sans même attendre que je lui demande, Jill me resservit un verre, dont je me pressais de vider. De même, tant que j’aimais aussi faire ce que je faisais, et que la paye était bonne à la fin, je n’avais aucune raison de me plaindre. Bon, je n’étais pas riche comme Crésus, mais n’ayant pas les yeux plus gros que le ventre, je savais me montrer modeste et me contenter de ce que j’avais. Surtout après avoir galéré pendant un moment, faire des petits boulots plus ou moins discutable, avoir un job stable avec une rentrée d’argent régulière me suffisait largement. Avec tout ça, j’ai pu avoir mon petit chez moi et posséder tout ce dont j’avais besoin. Et comme je vivais « Comme un moine » d’après certaines critiques, alors je ne risquais pas de m’endetter de sitôt.

Pour la suite, Jill proposa de partir et de marcher ensemble. Soulevant un sourcille après avoir entendu une telle demande, je soufflais :

"Tu veux être raccompagner chez toi ?"

Il était vrai que l’heure fut bien avancée. Il ne restait plus grand monde ici mise à part nous, et comme toujours, c’était pendant que la Lune d’Hécate fut bien élevée, que les pires monstres sortaient dans l’obscurité. Surtout que j’eus l’impression que les gens devenaient de plus en plus agités ces temps-si. Bah ! Me souvenais que quand je devais travailler parfois jusqu’à l’aube, des malades, on en croisait à chaque coin de rue. Le monde appartenait à ces dégénérés et il fallait savoir se défendre quand on sortait à ces heures. Donc, je pouvais parfaitement comprendre pourquoi Jill voulait sortir avec quelqu’un. Si je pouvais rendre service de cette manière, ça me convenait.

Après avoir récupéré mes affaires, je fis un signe de tête à la serveuse pour dire que nous pouvions y aller. Le bar fut donc fermé et nous partîmes dans les ruelles sombres d’Ashoria. Un commentaire sur la ville ? Comme pour beaucoup de choses, je n’avais aucun avis. Mais à peine quelques pas plus loin, ma collègue me questionna. Encore quelques choses qui me surprit, car vraiment, je n’étais pas habitué à ce genre d’échange. Ni voyez aucun mal de ma part. Juste que je ne suis pas habitué, et donc, prit un peu au dépourvue, je ne savais pas trop quoi répondre.

"Ben que veux-tu savoir ? Y’a pas grand-chose à dire."

Cela n’avait rien à voir avec ma célèbre philosophie du « Chacun vie sa vie de son côté et tant mieux ! » Juste que même si on pouvait trouver mon passé intéressant ou bien larmoyant, elle était surtout vide. Car à part lui raconter qu’à cause de ma parenté, je fus balancé dans un trou sous terre, avec des couloirs à en perdre et que j’ai manqué de devenir fou après avoir passé pratiquement toute ma vie dedans, je ne voyais pas quoi dire d’autres. « Ouais, j’étais en prison avant. Car j’ai tué un homme, mais aussi, car j’avais une sale tronche de taureau. » Vous dit pas qu’elle me verrait comme un fou, ou s’ennuierait.

"Il n’y a rien d’intéressant à dire sur moi. Pas autant que toi."

Je ne savais rien non plus de la vie de Jill. Mais, j’étais prêt à parier, qu’elle était plus riche, plus épanouissante que la mienne. Une vie avec une vraie famille, des amis, des ennuis, des expériences à la fois amusantes et tragiques… Une vraie vie quoi ! Tant de choses qui m’étaient inconnue, et qui pourtant, je devais sans doute un peu jalouser. Car même si je me suis accoutumé à mon mode de vie par défaut, je pouvais comprendre qu’on puisse la trouver vide et privé de sens. Car depuis le début, je ne vivais que pour survivre. Les expériences de l’existence qui plaisaient aussi bien aux humains qu’aux dieux, furent rares chez moi, voir même balayer du revers de la main.

Donc, il serait plus logique que ce doit de Jill qu’on en apprenne le plus. Car même si elle était plus jeune que moi, il ne faisait aucun doute qu’elle avait vécu bien plus de chose que ma misérable carcasse. Et sans doute, de chose moins glauque de moi. Il serait difficile d’imaginer cette jeune fille pousser à bout, au point de manger de la chaire humaine par exemple.


©️ YOU_COMPLETE_MESS


Μινώταυρος



Music:
 
Jeu 6 Déc - 8:54
Voir le profil de l'utilisateur http://caelesti-island.forumactif.com/t258-hector-kostas http://caelesti-island.forumactif.com/t264-hector-kostas-et-son-labyrinthe-de-liens#1327 http://caelesti-island.forumactif.com/t265-l-odysse-d-un-taureau#1334
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: